samedi 15 octobre 2011

AC1-S7 Rocher aux oiseaux

1877-1962. - 1 cm de documents textuels.

Histoire administrative/notice biographique

Le Rocher aux oiseaux est constitué de falaises de grès rouge hautes de 32 mètres. On y installa un phare pour la protection des navigateurs. Plusieurs tragédies s’y déroulèrent qui coûtèrent la vie aux gardiens de phare ou à des membres de leur famille. Le phare a été automatisé et il n’y a plus de gardien résidant depuis 1987.

1534 - L’île est visitée par Jacques Cartier le 25 juin. Il l’appelle Isle de Margaulx, par la suite on lui donnera le nom d’Aponas

1870 - Le phare allumé pour la première fois - sous l’administration de la Garde côtière canadienne de Charlottetown. 

1883 - Le phare est doté d’un allumage hexagonal.
1904 - Le phare est doté d’une lumière pivotante.
1907 - Le canon est remplacé par un sifflet à air comprimé.
1920 - Le gouvernement du Québec interdit toute chasse aux oiseaux migrateurs sur le Rocher.
1931 - Installation d’une ligne directe de radiotéléphone entre le Rocher aux oiseaux et la station de marconi de Cap-aux-Meules.
1938 - Visite du président américain Franklin D. Roosevelt au Rocher aux oiseaux.
1987 - Fonctionnement autonome du phare.

Historique de la conservation

Les documents ont été remis au Centre d’archives régional des Îles par un ancien gardien de phare

Portée et contenu

Le dossier est constitué de correspondance sur le Rocher aux oiseaux (phare) entre le gouvernement et les gardiens de phare (1877-1962).

Langue des documents

Les documents sont en partie en français et en partie en anglais.

Emplacement des originaux

Les originaux ont été transférés à Halifax et détruits par la Garde côtière canadienne.

Versements complémentaires

D’autres versements sont possibles, leur fréquence n’a pas été déterminée.

Termes rattachés :

Aponas
Garde côtière canadienne
Gardien
Île Brion
Isle de Margaulx
Naufrage
Phare