lundi 20 août 2012

Éphéméride... 20 août - Incendie de l'église Sainte-Madeleine de Havre-aux-Maisons

Archives régionales des Îles-de-la-Madeleine
Source : Collection Jérôme Delaney

20 août 1973 :

L'ancienne église Sainte-Madeleine de Havre-aux-Maisons est la proie des flammes.






Bref historique de ce bâtiment patrimonial disparu:

Source: Collection privée de Raynald Chevarie, 1973
C'est dans la nuit du 20 août 1973, que le feu se déclare à l'ancienne église Sainte-Madeleine de Havre-aux-Maisons. Au matin, les flammes ont ravagé l'ensemble de l'immeuble pour ne laisser qu'une colonne de fumée s'élever au dessus du sol entre les bâtiments restant."À bord de son bateau, le capitaine du Manic, déclare avoir vu le feu d'à plus de 35 milles des côtes." (1)

La paroisse Sainte-Madeleine de Havre-aux-Maisons, est fondée officiellement en 1846 sous la responsabilité du premier curé permanent, l'abbé Cajetan Miville Deschênes. Cependant, son histoire débute bien avant. Dans les années 1819, débute la construction d'un presbytère sous la direction de l'abbé Madran. Vers les années 1820, commencent les travaux de construction d'une chapelle dont la cloche provient d'un bateau naufragé en 1810, " Le Neptune ". La construction de cette chapelle est sous la responsabilité de l'abbé Béland et se termine en 1825.

Ces travaux causent bien des difficultés à l'abbé Béland puisque les paroissiens de Cap-aux-Meules désirent avoir cette nouvelle chapelle, mais on favorise Havre-aux-Maisons puisqu'il y réside un plus grand nombre de citoyens. La population de Cap-aux-Meules, de Grand-Ruisseau et du Cap-Vert n'a d'autre choix que de continuer de fréquenter la paroisse de Havre-aux-Maisons jusqu'en 1876, date de l'ouverture de l'église de Lavernière.

C'est sous la responsabilité de l'abbé Jérémie Blaquière que débutent les travaux de construction de l'église Sainte-Madeleine en 1898, sur l'emplacement de la chapelle. Cet édifice ainsi que les bâtiments qui l'entourent, résiste difficilement à l'ère de centralisation. Alors, une nouvelle église moderne est construite en 1968, sous la responsabilité de l'Abbé Raymond Cyr. Elle se situe, encore aujourd'hui, au centre de la paroisse, près des institutions (caisse populaire, école primaire, bibliothèque municipale).


Située à l'extrémité ouest de la Pointe, la première église (Sainte-Madeleine), le presbytère et le couvent forment un tout. Ce complexe patrimonial, témoin des années faste du clergé, subit par la suire un changement de vocation. Le couvent, construit entre 1915 et 1918, se transforme à tour de rôle en maison de retraite fermée, en hôtel, en bar et plus tard en restaurant. Le presbytère devient une auberge de jeunesse puis une coopérative d'habitation dans les années 80.

L'église, quant à elle, est vendue à la fin des années 60 à Monsieur Gaspard Richard qui la transforme en salle de danse et de spectacle. Pour certains, le feu qui détruit l'église Sainte-Madeleine est presque souhaitable, puisqu'elle avait perdu tout ses attraits en devenant une salle de danse et elle perd son charme architectural par l'amputation de son clocher. Pour d'autres, cette disparition provoque une sensation de vide dans le cœur des paroissiens puisque nombreux s'y sont mariés, ont été baptisés ou y ont béni leur parents défunts. 

Source: Compilation du Centre d'archives régional des Îles
Référence: Le Radar, vol. 2 no. 19, du 23 août 1973, p. 2