Le CARDI : Un passé conjugué au présent... pour l'avenir des Îles

lundi 16 septembre 2013

Généalogie des Chapman

Une famille Chapman apparait au Recensement de Pointe-aux-Loups en 1901. William avait 51 ans et sa femme 45. La famille Chapman est une des premières implantées à Pointe-aux-Loups. Il y avait également sa mère Philomène Chapman (75 ans) qui résidait avec eux et son gendre Damas Hébert, mariée à sa fille Aglaé. Il exploitait la conserverie de homard située dans l'Anse de l'Est (première anse de pêche). Leur fille Marie Aglae (dit Maggie) à épousé Damase Hébert le 8 janvier 1901 à l'âge de 15 ans (leur maison verte au bout du chemin Quai sud existe encore et c'est Damase Hébert qui était responsable de la station télégraphique). 

William Chapman à John et Jane McClean, un anglais, a épousé Christine Arseneau à Jean Osée Arseneau de Havre-aux-Maisons,  le 4 novembre 1872 à l'Étang-du-Nord. Leurs corps reposent dans le cimetière de Pointe-aux-Loups; tout au moins celui de Christine Arseneau, décédée le
24 avril 1946 et enterrée le 26 avril suivant. Il y a encore un questionnement en ce qui a trait à la pierre tombale de William Chapman, dont une au même nom existe à Lavernière.

Extrait du recensement 1901 Municipalité de Grosse-Île incluant Wolfe Island - Résidents de la demeure no 36 (2 familles y habitaient dont Damase Hébert sûrement erronément appelé Demos Boudreau et sa femme Aglaë et ici plutôt appelée Agnès). Philomène est indiquée comme mère (Mother).


Collection Jean Leblanc

En 1901, il y avait 33 personnes inscrites au recensement de Pointe-aux-Loups, logées dans 5 maisons... 1. Famille William Chapman. 2. Famille Charles Chevarie et Modeste  3. Famille William Lapierre. 4. Famille John Alexie. 5. Famille Onezime White (dit Leblanc dans le Recensement de 1911).

Références: Recensement du Canada, 1901 







Recensement de 1911. Le nom de Damasse Hébert apparait maintenant sous son patronyme connu




Autres notes sur le patronyme Chapman, compilées par le Centre d'archives dans plusieurs recensements (liste non exhaustive):


  • Dans le Recensement de 1881 de l'Étang-du-Nord, William Chapman, cultivateur et pêcheur, était âgé de 30 ans et sa femme Christine Arseneau avait 24 ans. Nous cherchons les notes du recensement 1891. Dans le Recensement de 1901,William Chapman est né le 27 avril 1849 et âgé de 51 ans, son épouse Christine née le 1 octobre 1855, a 45 ans. Décédée le 24 avril 1946, la tombe de celle-ci est à Pointe-aux-Loups. Décédé beaucoup plus tôt, celle de son conjoint serait à Lavernière, selon ce que nous savons. La mère de William Chapman n'apparait plus dans le recensement de 1911, elle est donc décédée entre 1901 et 1911.
  • Une Émily Chapman de 12 ans apparait dans la famille d'Henry Clarke à Grosse-Île (Recensement 1881)
  • Une Mary Chapman écossaise de 14 ans apparait comme servante dans la famille Thomas Dickson sans doute à l'Ile d'Entrée qui faisait partie de Havre-Aubert (Recensement Havre-Aubert 1881)
  • Un Sam Chapman, célibataire de 50 ans venant de la Nouvelle-Écosse apparait dans le recensement de l'Ile d'Entrée de 1861.
  • Peut-être sans aucun lien avec la généalogie des Chapman des Îles, nous savons qu'un dénommé Frank M. Chapman a publié un article sur le Rocher-aux-Oiseaux, illustré de ses propres photographies dans le Century magazine de juillet 1899.

8 commentaires :

Jean Leblanc a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Centre d'archives régional des Iles a dit…

Vous voulez dire la mère de Christine Arseneau ou la mère d'Aglaë? Nous recherchons toujours de qui celle-ci aurait été adoptée. Une recherche sur tout les Chapman ayant habité les Îles est enclenchée pour essayer de nous mettre sur une piste. Je présume que vous faites la même chose dans votre famille puisque que c'est vous qui avez publié initialement la photo que j'ai pris la liberté d'utiliser après avoir cru qu'elle provenait d'une autre personne. Je vous en remercie sincèrement d'ailleurs.

Jean Leblanc a dit…

Oui Bill Chapman était mon arrière grand-père, cela dit Philomene Chapman n’aurait jamais existé.
Ma mère, la fille de Aglaé, fille de Bill & Christine ne nous a jamais parlé d’une Philomene Chapman, pourtant elle demeura chez Chapman longtemps après la mort de celui-ci en 1911, par un soir qu’il était passablement ivre, et revenant vers Pointe-aux-Loups à cheval, celui-ci bien qu’habitué de ramené Bill chez lui, tomba dans le chenal du Detroit et se noya avec son passager.


Centre d'archives régional des Iles a dit…

Vos informations sont très intéressantes et pertinentes pour l'histoire de Pointe-aux-Loups et ses premiers habitants, que nous sommes en train de réaliser, ma soeur et moi. Née le 3 janvier 1926,Madame Philomène Chapman serait décédée après le rencensement de 1901 car elle n'apparait plus dans le recensement de 1911 de Pointe-aux-Loups. Sa tombe serait vraisemblablement avec celle de son fils à Lavernière si on faisait une recherche. J'essaierai d'en savoir plus sur elle dans nos archives numériques. La mission de Pointe-aux-Loups n'était pas encore fondée au décès de William Chapman, ce qui explique son absence de tombe à PAL. Notons qu'un des premiers habitants de Pointe-aux-Loups, Honoré Déraspe est aussi enterré à EDN en 1908. J'aimerais avoir votre adresse de courriel pour pouvoir communiquer plus directement avec vous si c'est possible (cardi@lino.com)

Jean Leblanc a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Jean Leblanc a dit…

William Chapman fils de John Chapman et Jane McLean.
Né à Grindstone le 27 Avril 1849.
Baptisé le 3 Novembre 1872 la veille de son mariage.
Le parrain est Romain LeBlanc et la marraine Aimée LeBlanc.
Les témoins etaient Étienne LeBlanc et Charles Thorne.
Marié le 4 Novembre 1872 à Christine Arsenault fille de Jean-Osée Arsenault et Modeste Vigneau.
Christine Arsenault est née le 15 Octibre 1855 à Havre-Aux-Maisons.
Son parrain etait Onésime Turbide et sa marraine Marie-Gertrude Richard.
Elle est décédée le 24 Avril 1946 à la Pointe-Aux-Loups.

Donc phylomene n'a jamais existé

Carmen a dit…

Cela ne signifie pas qu'elle n'ait pas existé. Philomène aurait pu être un autre membre de la famille sans être la mère de Bill, il y avait aussi un frère dont il reste peu de traces. C'est une MacLean de L'ile d'Entrée (sa parente) qui m'en a parlé il y a une vingtaine d'années.

Je vous écrivais pour une autre raison, le John Alexis dont le nom apparait sur le recensement de PAL était un Longuépée.

Jacques Gagnon a dit…

Effectivement, Carmen...
J'ai en ma possession une liste de la famille des parents de Bill Chapman(William)
Et, aussi les Mcclain dont vous parlez.
Dorina