Le CARDI : Un passé conjugué au présent... pour l'avenir des Îles

mardi 10 juin 2014

La sauvegarde des archives à l'ère du numérique... une opération fort complexe

Source: Archives du Centre d'archives régionale des Îles
Un article de Nadia Seraiocco paru sur le blogue de Radio-Canada sur la valeur des archives en cette ère du numérique nous renvoie à la complexité de la sauvegarde d'archives selon le type de support et au danger de se fier uniquement à la numérisation pour la sauvegarde d'archives.

En effet, des oeuvres originales jamais imprimées où créées par des programmes spécifiques sur des disques durs ou supports externes comme des disquettes 3 1/2 po, disques mous (floppy disks), clés USB, etc. ne pourront être visibles qu'en conservant des équipement originaux comportant ces lecteurs intégrés. Ce n'est pas tous les centres d'archives qui peuvent être équipés comme la NASA ou comme les centres utilisés en matière d'enquêtes gouvernementales. 

Par exemple, nous apprenons dans son article, comment le processus de transfert de bandes vidéos  sur des formats compressés et adaptés pour Youtube ou d'autres instruments de diffusion, ne permettent pas de conserver le format original de l'oeuvre.  Mais comme il est assez coûteux de conserver les bandes originales de son et de film dans un environnement tempéré adéquatement, elle parle des coupures progressives qui ont un impact direct sur l'histoire artistique. Je dirais qu'elles ont aussi un impact direct sur l'histoire en général puisque la disparition de bandes originales, de textes, images ou de photographies originales sous prétexte de leur numérisation, nous renvoie à la réalité de l'ère du numérique qui nous oblige à suivre l'évolution rapide de ses supports et instruments de diffusion. Celui qui jettera l'ensemble de ses archives et documents et originaux sous prétexte qu'il les aura numérisé, devra se rappeler qu'il aura à acquérir, ainsi que ses descendants, la panoplie des supports servant à leur conservation, transfert et ainsi de suite. La qualité de ses archives se trouvera indéniablement altérée par ces manipulations excessives au fil du temps.

Ceci dit, il faut savoir que la numérisation devrait surtout être dédiée à des objectifs d'accessibilité et de diffusion et non de conservation.  Les archives originales, qu'elles soient audiovisuelles, photographiques, cartographiques, textuelles ou autre, devraient être confiées éventuellement à un centre d'archives agréé si l'on veut s'assurer de leur longévité.

Topo web: Blogue de Radio-Canada  http://blogues.radio-canada.ca/triplex/2014/04/30/la-valeur-des-archives-en-cette-ere-numerique/