dimanche 29 mars 2015

Éphéméride... 29 mars - Naufrage de l'Acadien II en 2008

Photo: Collection Hélène Chevarie 18 février 2008
 29 mars 2008:

Dans la nuit du 28 au 29 mars 2008, le navire de pêche l'Acadien II, coule au large du Cap Breton, alors qu’il était remorqué par le brise-glace Sir William Alexander.

Cette tragédie coûte la vie à quatre de ses occupants.
Bruno Bourque, le capitaine de l'Acadien II, Marc-André Déraspe, Carl Aucoin et Gilles Leblanc se sont noyés après que le bateau dans lequel ils prenaient place eut chaviré. Le corps de M. Aucoin ne fut jamais retrouvé.

Deux membres de l'équipage, Claude Déraspe et Bruno-Pierre Bourque sont sauvés des eaux glaciales par d'autres chasseurs, Wayne Dickson et son équipage qui naviguent derrière eux.  Ceux-ci seront honorés de la médaille du civisme en 2009.


Photo: Collection Hélène Chevarie 18 février 2008



Voici le texte repris de cette journée d'hommage aux sauveteurs: 

"Le 28 mars 2008, en après-midi, le Madelinot War Lord quitte l'Île d'Entrée, aux Îles-de-la-Madeleine, accompagné par trois autres navires. Les bateaux sont bientôt coincés dans les glaces.

À la nuit tombante arrive un brise-glace qui ouvre la voie aux navires jusqu'à ce que ceux-ci puissent continuer seuls. Mais l'Acadian II a des problèmes de gouvernail; le capitaine du Madelinot War Lord, Wayne Dickson, navigue devant lui pour l'aider, mais se retrouve de nouveau coincé dans les glaces.

M. Dickson constate alors une fuite dans le système de roulement de son bateau. Il demande alors l'assistance de la Garde côtière canadienne. Le brise-glace Sir William Alexander est dépêché sur les lieux et remorque l'Acadian II, suivi du Madelinot War Lord.

L'Acadian II heurte deux icebergs, se retrouve ensuite sur une montagne de glace, puis chavire. Un homme est à l'eau. L'équipage du Madelinot War Lord réussit à le tirer à bord, puis fera de même pour un autre. Les deux hommes sont amenés dans la pièce la plus chaude du bateau.

L'équipage du Madelinot War Lord tente en vain de repérer d'autres victimes à la surface de l'eau. Le Sir William Alexander envoie d'abord un canot pneumatique à la rescousse de l'Acadian II puis, finalement, des plongeurs repêchent les corps de trois hommes. Un quatrième ne sera jamais retrouvé.

Le lendemain, le Madelinot War Lord a regagné les Îles-de-la-Madeleine. À son bord se trouvaient des hommes profondément marqués par le décès de quatre de leurs collègues."



Cette tragédie aura fait couler beaucoup de larmes et marquera toujours la mémoire des Madelinots.




Autres références sur la tragédie:



CFIM 5 ans après:  http://www.cfim.ca/nouvelles/-/pub/jSA4/content/id/2381245

Radio-Canada 5 ans après... http://ici.radio-canada.ca/regions/est-quebec/2013/03/28/007-acadien-naufrage-cinq-ans.shtml

Radio-Canada quelques jours après le drame: http://ici.radio-canada.ca/regions/est-quebec/2008/04/01/002-vigie-acadien_n.asp


Site web de la Garde Côtière 24 juin 2013: http://www.ccg-gcc.gc.ca/f0004045

Source photos: Centre d'archives régional des Îles. Collection Hélène Chevarie (18 et 19 février 2008)