jeudi 23 juillet 2015

Éphéméride... 23 juillet - Décès d'Isaac Coffin en 1839

23 juillet 1839 :

Décès à Londres d'Isaac Coffin, propriétaire et seigneur des Îles depuis 1798. Il n'a séjourné qu'une seule fois dans l'archipel, tentant en vain de vendre ou louer les Îles aux États-Unis de 1822 jusqu'en 1828. Cette année-là, il demande vainement leur attachement à la Nouvelle-Écosse, dans l'espoir de voir le système judiciaire appliqué plus sévèrement. En 1832, une milice formée de 3 officiers, 87 miliciens et 55 "fusils" servait à tenir l'ordre. Un total de 4 générations de Coffin propriétaires se succédera.


Dix ans avant la mort d'Isaac Coffin, on dénombrait 1057 habitants aux Îles (195 familles dont les deux-tiers sont nés dans l'archipel).
Le "Seigneur des Îles" réclamait comme rente annuelle à la population l'équivalent de 20 shillings ou 2 quintaux de morue par terre à perpétuité (pour 999 ans à compter de 1816). Les chefs de famille résistaient à ce paiement annuel et Coffin souhaitait l'établissement d'une cour judiciaire pour faciliter le recouvrement des dettes.

L'agent du "seigneur Coffin", John Fontana, applique en 1871, un congé de rentes de deux ans à ceux qui acceptent de s'établir à l'Étang-des-Caps et à "La Montagne" pour étendre les colons sur une plus grande superficie de terres défrichables. Cette mesure fait  suite à un grand courant migratoire des années 1850 qui voit plus de 400 Madelinots partir vers la Côte-Nord du golfe du Saint-Laurent pendant, qu'à l'inverse, des Miousse, Aucoin et Leblanc, Déraspe, dont les enfants sont nés en Nouvelle-Écosse (beaucoup de Chéticamp), apparaissent dans les recensements de la même période. Mais une grande partie de ces nouveaux terrains défrichés entre 1853 et 1872 n'appartiennent toujours pas aux Madelinots malgré l'abolition des droits féodaux en 1855. Plusieurs migreront encore en Beauce, au Lac-au-Saumon, Miramichi, Kénogami et Clark City entre 1886 et 1912, suivant ou non le Plan de colonisation du gouvernement.


Références: 

Jean-Charles Fortin et Paul Larocque. Histoire des Îles de la Madeleine, Les Éditions de l'IQRC, 2003, p. 100-109.
Pauline Carbonneau. Découverte et puplement des Iles de la Madeleine, Humanitas, 2009, 260 p.

Brève histoire des Îles de la Madeleine par Carmen Leblanc, chercheur au département de linguistique de l'Université d'Ottawa, 3 p.