Le CARDI : Un passé conjugué au présent... pour l'avenir des Îles

vendredi 4 décembre 2015

Une tragédie aérienne aux Îles, en 1975




Le 4 décembre 1975, un bi-moteur Cessna s'écrase sur la piste d'atterrissage à Havre-aux-Maisons. Il s'agit du premier accident aérien avec pertes de vie aux Îles-de-la-Madeleine (6 victimes). 
Source: Collection Centre d'archives régional des Îles, Radar 11 déc. 1975, p.1

Le contracteur et associé de l'entreprise Will Delaney, Laurent Jasmin, loue un avion Cessna piloté par Jacques Laporte à partir de St-Jean d'Iberville et, accompagné de 4 autres gens d'affaires, vient pour régler un problème d'isolation de glacière d'usine aux Îles-de-la-Madeleine. On semble retenir un problème avec le train d'atterrissage. 


Source: Collection Le Madelinot vol 10, no 19,  11 déc. 1975, p.1
Les victimes de l'accident sont Jacques Laporte 40 ans
ingénieur et père de trois enfants; André Labarre, ingénieur de 42 ans; Laurent Jasmin connu de plusieurs Madelinots, âgé de 48 ans et père de trois enfants âgés de 19,15,et 11 ans; Albert Tanguay, 27 ans; Robert Thétrault, ingénieur et Claude Périard, 42 ans.



Le 14 mars suivant la tragédie, le maire de Cap-aux-Meules, Wendell Chiasson était invité par Planification d'urgence Canada à participer à une conférence en français sur la planification communautaire en cas de désastre à Armprior en Ontario, après que des lacunes en matière de mesures d'urgence furent soulevés dans les médias.

C'est presque 40 ans plus tard, que se déroulera la tragédie du 29 mars 2016, menant à la mort 7 autres personnes dans un accident aérien, touchant directement cette fois, la grande famille des Madelinots et Madeliniennes.


Références: 
Le Madelinot, vol 10, no 19, 11 décembre 1975 et 8 avril 1976 p.6
Le Radar, 11 décembre 1975, pp. 1, 2, 3, 12, 13.