Le CARDI : Un passé conjugué au présent... pour l'avenir des Îles

lundi 15 février 2016

Éphéméride... 15 février - Décès de Jos Lebourdais

Source: Collection Centre d'archives régional
des Îles, photo b
Joseph Lebourdais, télégraphe, journaliste et photographe


Natif de Grosse-Île en 1883, il est le fils de Augustin Lebourdais de l’Islet au Québec, seul survivant du naufrage du S.S.Wasp et de Emilienne Renaud de Bassin. Il est le frère aîné de Augustin Jr, Appoline, Gaudiose, Néciphore et Marie-Louise. Le 3 février 1909, il épouse Marguerite-Clara Sullivan, fille de J. William Sullivan et Mathilda McInnis de l’Île-du-Prince-Édouard. M. Sullivan, charpentier spécialisé dans la construction d’édifices religieux, est venu aux Îles-de-la-Madeleine pour la construction d’un presbytère à Bassin. De l’union de Joseph et Émilienne sonts neuf enfants : Armand, Stella, Irénée, Hilaire, Gertrude, Cécile, Marie-Marthe, Paul-Émile et Jacques.


Stella et Armand lebourdais, enfants de Jos Lebourdais, 25 mai 1994 lors 
de lacérémonie d'inauguration du Centre Jos Lebourdais
Source: Centre d'archives régional des Îles
Fonds Achille Hubert Photographie AP1-P320a
Joseph, que l’on appelle plus communément Jos, fait des études commerciales et classiques au collège St-Joseph de Memramcook au Nouveau Brunswick, pour ensuite revenir aux Îles et assurer la relève de son père en devenant opérateur en télégraphie puis ensuite en téléphonie. Avec la prise en charge de la téléphonie madelinienne par le gouvernement, il devient alors employé du ministère fédéral des transports comme surintendant. Il voit au bon fonctionnement du système aux Îles-de-la-Madeleine. Il assure aussi la publication d’un bulletin de nouvelles par télégraphie sans fil (T.S.F.), d’environ dix pages dont une page était réservée aux anglophones. “Les Nouvelles Publiques” est distribué une fois par semaine, le dimanche, aux portes des églises de l’archipel. Joseph Lebourdais était aussi un excellent photographe. On lui doit plusieurs photos de mariages, premières communions et fêtes de tous genres ainsi que des paysages madelinots. Il s’implique aussi auprès de la paroisse puisqu’il est membre de la chorale de Lavernière où il exécute des solos.
Source: Collection Centre d'archives régional
des Îles, journal L'Archipel, vol 3 no 3, mars 1974, p 3_
Lors du 65e anniversaire de mariage de
Jos Lebourdais, le 3 février 1974

Afin de rendre hommage à tout le travail effectué pour développer les communications aux Îles-de-la-Madeleine ainsi que son implication auprès de la municipalité de Cap-aux-Meules, un centre communautaire est baptisé de son nom. Il s’agit du Centre Communautaire Jos Lebourdais, renommé ainsi lors d’une cérémonie le 25 mai 1994, en présence de deux de ses enfants. Certains ont connu cet édifice comme l’Ecole des métiers, le Centre Administratif de la Commission Scolaire des Îles, l’École Le Relais, la Garderie La Ramée... Cet édifice, étant au départ l’École St-André de Cap-aux-Meules, a été érigé en 1919 sur un terrain qui appartenait à Jos et qui a été vendu pour la somme de 1$ à la Corporation Scolaire de l’Étang-du-Nord.

Monsieur Lebourdais est décédé le 15 février 1979 à l’hôpital de Verdun et son corps fut inhumé le 19 février au cimetière de Cap-aux-Meules. Il est alors âgé de 79 ans. Moins d’un an plus tard, en septembre 1980, son épouse Clara décède.

Référence : Radar 14 mars 79, 21 fevrier79, Madelinot 24 janvier 67 et le feuillet du Centre Communautaire Jos Lebourdais par C. Naud.

Source: Collection du Centre d'archives régional des Îles, Le Radar 5 juin 1994, page 18