lundi 18 juillet 2016

Éphéméride... 18 juillet - Témoignage de Madelinots sur la tragédie d'Anticosti en 1829

Jolly Boat - Wikipedia
Le 18 juillet 1829

Le journal Time of London publie le témoignage de quatre Madelinots qui ont découvert les corps de personnes vraisemblablement naufragées sur l'île d'Anticosti, qui en sont peut-être venues au cannibalisme pour tenter de survivre au manque de nourriture.

John Dawson, agent de la Lloyd revenant des Îles après avoir vus l'ensemble des articles recueillis sur place par les pêcheurs, espère que la publication de cette liste permettra d'identifier le nom du bateau et des personnes qui ont été naufragées. Parmi les effets personnels, une petite note écrite: Sir, you will find 48 sovereigns in a belt, in my hammock, send them home to Mary Harrington, Barrack street, Cove, as they are the property of her son. (Monsieur vous trouverez 48 souverains dans une ceinture dans mon hamac, envoyez les à Mary Harrington, Barrack Street, Cove, ils appartiennent à ses enfants.  (souverains: pièces d'or anglaises)

Le 29 mai 1829, attestent devant témoins (Georges Irving et J. T. Muncey), Joseph et Jacob* Bourgeois, James Chiasson et Joseph Boudrot des Îles-de-la-Madeleine.  Le 12 mai de cette même année, ils ont débarqué du sloop Victory dans la partie nord de l'ile d'Anticosti, environ à 6 lieux de la Pointe Est de l'ile pour visiter un poste de fourrure qu'ils avaient déjà vu. Lorsqu'ils sont arrivés à cette maison, la porte était fermée et attachée par l'intérieur avec de la corde. En forçant cette porte, ils ont aperçu les carcasses de quatre corps mutilés sans les jambes, la tête et les mains avec les intestins suspendus dans la pièce. Deux autres corps sur le plancher étaient dans le même état et un humain vêtu de vêtement de marin, semblait être décédé dans un hamac sur place. Dans la maison, deux malles et un pot avec des morceaux de chair humaine et tout autour de l'habitation, des restes et ossements.  Aucune trace de farine, animal ou nourriture, deux traces de feu dans le foyer et quelques cendres. Une barque de secours était sur le rivage mais le nom était effacé. Des vêtements étaient ceux de femmes et enfants. (16 à 18 corps auraient été sur place). Les Madelinots témoignent avoir enterré les corps.

* L'article du Acadian recorder dit Jacques Bourgeois et la signature dit Jacob.

The Time of London, England, 18 juillet 1829
(article publié précédemment dans le Acadian Recorder du 20 juin 1829, vol. 17 no 25)
.
Traduction libre par le Centre d'archives régional des Îles.