jeudi 1 septembre 2016

Langage maritime aux Îles-de-la-Madeleine... « Aback »

1796. Daniel Lescallier. Googlebook
Nous sommes toujours fascinés par les régionalismes du français parlé aux îles de la Madeleine, particulièrement ceux empruntés ou influencés par le langage des marins. Or, certains mots ont parfois été associés à un anglicisme sans que l'on puisse expliquer davantage son usage particulier et si répandu. Il en est ainsi pour le terme suivant, trouvé au hasard d'une recherche :

« Back ou Aback » :  Dans le dictionnaire indispensable de Madame Chantal Naud, on dit pour le terme raccourci back, ajouter cette particule post-verbale anglaise à un terme français pour signifier un renouvellement d'action, un retour sur ses pas ou une simple répétition.

Exemple:

« Elle m'a donné back le ballon » =  Elle m'a redonné le ballon.
« Il est venu back » = Il est revenu.

Dans le Vocabulaire des termes de marine anglais et français de Daniel Lescallier (1743-1822), le terme aback est relié aux voiles d'un navire. Cet ancien livre n'était sans doute pas disponible en ligne à l'époque de la publication du livre puisqu'il n'apparait pas dans la bibliographie de l'auteure, qui n'aurait pas manqué de le citer. D'ailleurs, il est indiscutable qu'un des rêves de l'auteure serait d'avoir toujours l'énergie et le temps pour continuer le travail colossal que représente un dictionnaire ou tout autre lexique. Elle ne manque pas de contribuer discrètement à nourrir d'informations supplémentaires, les éphémérides et différents articles publiés par le Centre d'archives régional des Îles, ce pourquoi nous la remercions sincèrement.

1796. Lescallier.


Références:

Vocabulaire des termes de marine anglais et français / par le Cen Lescallier, an VI [1796]
Dictionnaire des régionalismes du français parlé aux îles de la Madeleine / par Chantal Naud, Éditions Québec-Amérique, 2011, 312 p.

3 commentaires :

Carmen LeBlanc a dit…

Il me semble que Lescallier indique que la traduction de "aback" est "coiffé" et non qu'il s'agit d'un terme français.

Centre d'archives régional des Iles a dit…

Nous ne nions pas qu'il s'agit d'un anglicisme mais bien que le caractère très large de son usage était difficile à expliquer sans aucune mention ou évocation à un terme marin.

Carmen LeBlanc a dit…

Je ne vois aucun lien entre back et aback mais ce n'est pas grave.