jeudi 18 janvier 2018

Éphéméride... 16 janvier - Un sauvetage héroïque en 1918

 16 janvier 1918: Un sauvetage héroïque...


Dans la CHRONIQUE MARITIME du Journal Le Madelinot du 6 février 1967, le père Frédéric Landry raconte le sauvetage héroïque effectué le 16 janvier 1918 par Allen Clark de Grande-Entrée, et qui lui vaut la médaille Carnegie:

« Le 16 janvier 1918, Allen Clark et Jack Keating aperçoivent à environ un quart de mille de la Côte de Grande-Entrée un petit bateau immobilisé dans la glace. Il y a deux hommes à son bord qui gisent là inertes. Il faut trouver un moyen pour les aider à mettre pied à terre au plus tôt car le froid est très violent. Une faible couche de glace couvre l'espace séparant le bateau de la côte. Il est impossible de marcher sur cette glace trop mince pour supporter un homme. Que faire? Allen trouve un moyen étrange et dangereux qu'il est prêt à expérimenter lui-même.

Allen apporte deux grandes planches qu'il pose sur cette légère couche de glace. Ensuite il s'attache solidement par le buste à une longue corde qui est tenue par son ami Jack Keating. Accoutré ainsi, il commence à ramper sur ces planches qu'il glisse avec précaution l'une après l'autre. S'il perd son équilibre ou si la glace se brise il y a encore la corde comme moyen de salut. Mais la corde pourrait-elle ramener à terre cet homme au travers une glace brisée et l'eau froide qui paralyse rapidement? Il y a un grand risque à prendre, mais tout calcul disparaît pour un homme généreux devant le sauvetage de deux vies humaines.


Il faut beaucoup de sang-froid et de courage pour entreprendre une telle expérience. Lentement, conscient du danger Allen progresse pouce par pouce vers le petit bateau. Enfin il rejoint deux hommes transis par le froid, presque agonisants qui avaient laissés
l'Ile-d'Entrée 48 heures plus tôt avec l'intention d'atteindre Havre-Aubert. Les vents et le froid qui formaient une couche de glace au bord des côtes leur avaient fait perdre espoir de mettre pied à terre.

Au prix de grandes difficultés, le sauveteur réussit à ramener à terre ces deux hommes à demi inconscients. L'un des rescapés Paul Chennel dut faire amputer ses doigts gelés. L'autre, Rube Welsh un adolescent qui avait été fouetté par le vent glacé, rendu
inconscient par un froid au dessous de zéro se remit lentement de cette douloureuse épreuve. Grâce à la générosité et au courage d'Allen Clark, deux hommes eurent la vie sauve. Son geste de noblesse fut reconnu par quelques-uns seulement. Aujourd'hui qu'il a atteint sa quatre vingt-quatrième année, nous voulons simplement rappeler son courage.»


Henry Clarke Jr avait 34 ans au moment du sauvetage, il était l'époux d'Evelyn Taker. Il est décédé le 14 octobre 1969, peu de temps après la parution de cet hommage.


Aucun commentaire :