mercredi 25 juillet 2018

Régionalisme aux Îles-de-la-Madeleine... De Massignon à Chantal Naud

Geneviève Massignon (1921-1966)
Centre d'études acadiennes PA 1-2089
Parmi les témoins privilégiés cité dans son mot de reconnaissance, l'auteure du Dictionnaire des régionalismes des Îles de la Madeleine, Chantal Naud, n'hésite pas à nous rappeler l'importance des travaux de Geneviève Massignon * venue aux Îles en 1946 pour effectuer une vaste enquête linguistique sur la langue acadienne. Celle-ci rencontre alors des Madelinots et entretient une correspondance avec le linguiste Hector Carbonneau et l'inspecteur d'écoles Paul Hubert, qui lui permettent d'obtenir d'intéressantes données sur la langue des Îles.

Pour lire une excellente biographie de madame Massignon qui disait qu' « on ne peut mieux saisir l'affiliation du parler acadien, qu'en l'étudiant de pair avec l'origine et l'implantation des colons français qui ont été installés dans l'Acadie primitive », il faut impérativement lire le texte d'Anselme Chiasson sur Cyberacadie

Ainsi, ses travaux mettent en relief plusieurs mots encore utilisés dans certaines régions de France et entendus fréquemment aux Îles de la Madeleine. En voici quelques exemples pris au hasard dans le dictionnaire de Chantal Naud:

Flâtre (adj.) (De l'ancien français flaistre, flasque, flétri; du latin. flaccidus, mou) - Flétri, flasque, sans vigueur; aux Îles le mot s'entend autant pour désigner les choses que les personnes. Massignon mentionne son usage à Brie, Bas-Berry, Centre

Prime (adj.) - Bien aiguisé; tranchant. Massignon mentionne son usage à Saintonge pour signifier tranchant, affilé. On connait également un sens figuré  pour : vif; alerte; d'esprit éveillé; sensible.. «je suis prime au froid» (Poirier, loc. cit.) et pour : Qui s'enflamme vite : « Du bois prime » (Chiasson, 1981 : 47)


Références:
Naud, Chantal. Dictionnaire des régionalismes des îles de la Madeleine, Québec/Amérique, 2012. 310 p.

Massignon, Geneviève. Les Parlers français d'Acadie, tomes 1 (p.1-484) et II (p.485-980), Paris, Éditions C. Klincksieck, 1962, 980 pages.

Topoweb: http://cyberacadie.com/cyberacadie.com/index53c0.html?/renaissance_biographie/Genevieve-Massignon.html consulté le 23 juillet 2018



Aucun commentaire :