vendredi 9 juillet 2021

Dennis M Boudreau, le legs inestimable d'un grand généalogiste... 1950-2021


Né le 2 mai 1950, à Providence, Rhode Island, aux États-Unis, Dennis M Boudreau est un descendant de six générations de Boudreau de Havre-Aubert. Dennis M Boudreau est le fils de Roland à Alphonse à Nectaire Boudreau et d’Anne-Marie Gaudet née Martineau, fille adoptive d’Alcide Gaudet et d’Amanda Vigneau. 

Ces patronymes madelinots sont importants pour lui, mais également tous ceux qui ont peuplé les Îles-de-la-Madeleine. Son grand-père paternel a déménagé à North Providence en 1924, alors que son grand-père maternel fut la première famille d’Acadiens à s’établir à Centerdale en 1908 pour y travailler dans les moulins d’Allendale, d’Esmond et de Greenville. Ils furent bientôt suivis jusqu’aux années 1930 par les Boudreau, des Cormier, Cyr, Arseneau, Doucet, Doyle, Lapierre, Renaud, et Vigneau. De même les Leslie de Cap-aux-Meules, s’établirent à Georgiaville. Dennis M Boudreau s’est vu grandir parmi parmi toute cette communauté d'émigrés Madelinots. Son enfance fut nourrie des histoires des Îles relayées dans sa famille par ses grands-parents. Il a continué à pratiquer sa langue française dans le cadre de son travail et de ses relations familiales. Il est devenu prêtre en 1977, comme plusieurs Boudreau de sa famille (Charles-Nazaire en 1846, Stanislas et Nazaire-Antoine en 1876 et Charles-François dans les années 1940) et a quitté l’état ecclésiastique vers 2005, selon ses confidences au CARDI.

Aux Îles-de-la-Madeleine, nous le connaissons surtout pour son premier répertoire de mariages des Îles-de-la-Madeleine qui a suivi sa visite aux Îles-de-la-Madeleine en 1980 et son Dictionnaire généalogique des Îles-de-la-Madeleine, 1793-1948, ouvrage imposant de 3900 pages, divisé en quatre volumes et édité en 2001.

Dennis M Boudreau fut président de la Société culturelle acadienne à Fitchburg, MA, président de la Société de généalogie franco-américaine (basée actuellement à Woonsocket, Rhode Island) ainsi qu’ancien rédacteur en chef de leur revue Le Réveil acadien. Monsieur Boudreau a offert plusieurs conférences aux États-Unis et rédigé de nombreux articles de référence généalogique ou historique. Il est l’auteur de deux répertoires de mariage, et a co-écrit plusieurs autres ouvrages. À Providence, on lui doit une histoire familiale de onze générations et un guide du débutant sur la généalogie franco-américaine. C’est en 1980 qu’il profite d’un voyage aux Îles-de-la-Madeleine pour avancer dans sa quête généalogique madelinienne. Les lecteurs comprendront son grand attachement aux Îles-de-la-Madeleine en parcourant cet article (en anglais) publié ensuite dans la revue Je me Souviens dont il fut également le rédacteur en chef. 

Dennis M Boudreau est de la catégorie de généalogiste qui s’est appuyé respectueusement sur d’autres maîtres qui l’on précédé ou non et ce, en tout respect de leur ouvrage. Son travail a permis de corriger des erreurs généalogiques chez Bona Arseneault ou ailleurs, mais il savait être humble et se disait conscient des siennes. Dans une introduction à la généalogie acadienne, il ne tarit pas d’éloges du travail de ses prédécesseurs et en particulier Stephan White :  

« [Le] Dictionnaire généalogique des familles acadiennes » de Stephen A. White, le premier recueil vraiment réputé et solidement documenté sur les origines et les premières générations de nos ancêtres acadiens sur ce continent jusqu’en 1714. Aussi précieux que les dictionnaires généalogiques de Cyprien Tanguay et René Jetté, le PRDH et la Collection Drouin d’actes de mariage le sont pour les Québécois canadiens et leurs descendants, le dictionnaire de M. White [est] la « Bible de nos origines ancestrales ». 

Dennis M Boudreau a fait de même à plus petite échelle, soit celle de ses ancêtres madelinots. Se perfectionnant dans ses méthodes, la prochaine édition de son dictionnaire s'annonçait déjà plus accomplie, tel que lu dans sa récente introduction de 2020.  Dennis - il ne voulait pas qu'on l'appelle Monsieur - a consacré sa vie à éclairer les parties plus obscures de l’histoire des familles madeliniennes. Sans voyager comme il aurait voulu, son réseau de connexions lui permettait de remonter jusqu’aux lieux d’origine des patronymes, qu’ils soient français, britanniques, écossais ou Irlandais... Sa principale expertise concerne les familles acadiennes des Îles, leurs descendants et connexions à l’Acadie, Saint-Pierre et Miquelon, la France, et la suite de leurs descendants à travers les Maritimes et aux États-Unis. Il connaissait les lieux où une famille aboutissait le long de ces frontières depuis le Golfe St-Laurent, incluant les générations présentes et leurs lignées.

Ses derniers travaux, toujours en progression dans le but de produire une version corrigée et mise à jour du dictionnaire, étaient partagés généreusement avec l’archiviste responsable du CARDI qui pouvait compter sur lui pour une collaboration inestimable, et ce, depuis plusieurs années.

Se sachant très malade, en février 2021, il a consacré plusieurs mois précieux à mettre de l’ordre dans ses archives du dictionnaire, soit une troisième édition sur laquelle il travaillait, ainsi que ses références. Et c’est dans l’esprit de voir conservé, valorisé et perpétué son travail, qu’il a légué ses archives concernant les Îles, sur 7 CD gravés en mai 2021. Et c'est dans le courrier postal que nous avons reçu ce don inestimable du travail de toute une vie, deux jours avant son décès du 8 juillet 2021 ! Dieu sait que nous aurions préféré l’avoir parmi nous plus longtemps en personne ! Un fonds d'archives en son nom sera établi pour perpétuer sa mémoire.

Il nous faut partager un dernier poème très touchant composé le 5 avril 2021, et ajouté à l'introduction de sa prochaine édition du dictionnaire qu'il nous a légué. Il l’a écrit en pensant à sa vie et ce qu’il laisse derrière lui. Le Centre d'archives offrira sans doute une traduction en français, selon ce qu'aurait sûrement été sa volonté pour une publication officielle  : 


Son immense travail, en perpétuelle correction et découvertes qu’il s’empressait de nous relayer, n’aura jamais été vain. 

En réalité, Dennis M. Boudreau ne nous a jamais vraiment quittés, car on trouve toujours un peu d’éternité à écrire une histoire qui ne finit jamais... Cette constante évolution, nous la conserverons et la partagerons grâce à vous et pour vous.

Merci Dennis M Boudreau ! Merci pour tout ! Au nom du CARDI et au nom de tous les Madelinots !

 

Avis nécrologiques publié par la famille à North Providence

 




Références :

 

Topoweb :

 BOUDREAU Dennis. Une introduction générale à la généalogie acadienne, American French genealogical Society, article 1. https://www.afgs.org/acadia/AHS-Article-1.html [version Google translate consultée le 10 novembre 2020]

LEBLANC Lucie Constantino. Acadian & French Canadian Ancestral Home http://www.acadian-home.org/Dennis-Boudreau.html [consultée le 10 novembre 2020]

 

Bibliographie (non exhaustive) :

 

1.       BOUDREAU, Dennis M. Les Mariages des Îles-de-la-Madeleine PQ (1793-1900), 1980

 

2.      BOUDREAU, Dennis M. The French-Canadian marriages of St.Lawrence Church, Centredale, Rhode Island, 1907-1970 [s.d.]

 

3.      BOUDREAU, Dennis M. Les Mariages des Îles-de-la-Madeleine PQ (1793-1900) — révisé —, ISBN : 1-929920-25-3, American French Genealogical, Rhode Island, États-Unis, 1984.

 

4.      BOUDREAU, Dennis M. Beginning Franco-American Genealogy », American-French Genealogical Society, 1986, 75 p.

 

5.      BOUDREAU, Dennis M. From Michel to Myself. Acadian Genealogy Exchange : 22/3  [date ?]

 

6.      BOUDREAU, Dennis M. Dictionnaire généalogique des Îles-de-la-Madeleine, 1793-1948 [Édition française], Société de généalogie de Québec, 4 volumes, 1 janvier 2001, 3 900 p. (Contribution no 89).


7.      BOUDREAU, Dennis M. Supplément au Dictionnaire généalogique des familles des Îles-de-la-Madeleine 1760-1948, Révision et mise à jour, Québec, 2006, 148 pages.

 

8.      BOUDREAU, Dennis M.: Dictionnaire généalogique des Îles-de-la-Madeleine, 1793-1948, 3e édition (version numérique non publiée avec préface datée du 2 mai 2020 et dont les parties les plus récemment modifiées datent du 7 mai 2021, veille de la copie des archives sur CD par l’auteur). Il faudra s’attendre à une description plus exhaustive du contenu du fonds AP24 Dennis Boudreau, qui tiendra également compte de la lecture de poèmes inédits de l’auteur de 1995 à 2021 et des différents documents synthèses qui sont attachés à l’œuvre complète de Dennis M. Boudreau.

 

 

Périodiques :

 

1.       BOUDREAU, Dennis M. 1980. « The Magdalen Islands ». Je Me Souviens. 3/2 : 10-18

 

2.       BOUDREAU, Dennis M. 1980 « Boudreau Family Origins in the Magdalen Islands, P.Q.». Acadian   Genealogy Exchange. 9/1, 18-23.

  

4.       BOUDREAU, Dennis M. 1980 « The Béliveau family of Providence, Rhode Island ». The Genealogist. 6/1, 36-43

 

5.       BOUDREAU, Dennis M. 1982. « Contes et Légendes - The First Acadian Murder». Je Me Souviens. 5/2 : 20-34. Révisé 2019. 42/1 : 48-56

 

6.       BOUDREAU, Dennis M. 1983 « Then the Sea Gave Up Her Dead…, » [Maritime Disasters : Samuel Cormier and the Snowstorm of 1875], Je Me Souviens. 6/1 : 11-48

 

7.       BOUDREAU, Dennis M. 1983. « Le coin de nos ancêtres : Michel Boudrot ». Je Me Souviens. 4/3 : 32-34

 

8.       BOUDREAU, Dennis M. 1983. «The Béliveau Family of Providence, Rhode Island ». Acadian Genealogy Exchange. 12/4 : 107-113; 1984: 13/1 : 10-18.

 

9.       BOUDREAU, Dennis M. 1983. « Acadian and Canadian folklore : The Monster of Pointe-aux-Loups » [Traduction d’un conte d’Azade Harvey].  Je Me Souviens, 4/3 : 35-36

 

10.   BOUDREAU, Dennis M. 1984. « Le coin de nos ancêtres : François Gaulin ». Je Me Souviens, 7/1 : 7-13

 

11.   BOUDREAU, Dennis M. 1984. « Lightning can strike twice ». Je Me Souviens, 7/1 : 49-62

 

12.   BOUDREAU, Dennis M. 1984. « Boudreau or Beaudreau ». Acadian Genealogy Exchange, 13/4 : 117-119.

 

13.   BOUDREAU, Dennis M. 2018. « Our unique Acadian Genealogy ». Je Me Souviens : 41/4 : 18-23. « SOPHIE PEINE - La Petite Misère (an update) » : 24-28. « Jean Pineau, PEI Acadian Ancestor » : 35-39.

 

Note : L’auteur tenait une chronique dans le magazine Je Me Souviens jusqu’au moins 2019 et l’ensemble de ces articles n’apparait pas ici.





4 commentaires :

  1. Le peuple acadien perd un très grand Homme.

    RépondreEffacer
  2. J'ai eu l'occasion de puiser dans les ouvrages généalogiques qu'il a si généreusement offert aux gens des Îles.

    Quelle belle histoire que la sienne, une histoire de filiation et de générosité pour les autres.

    Je joins ma voix aux Madelinots et aux Madeliniennes pour déplorer cette grande perte, surtout pour souligner l'immense valeur de son don et pour transmettre à sa famille et aux gens qui l'aimaient mes plus sincères sympathies.

    RépondreEffacer