dimanche 11 novembre 2018

Les héros de la Première Grande Guerre Mondiale 1914-1918 nés aux Îles de la Madeleine

Cette liste n’est pas exhaustive. Peut-être que certaines familles conservent des souvenirs et des documents qui permettront de la compléter. En cette journée du centenaire de l’armistice de la Première Guerre mondiale, il nous est apparu important de souligner ces héros qui ont combattu et qui, après toutes ces années, risquent de tomber dans l’oubli.

Ambroise henry Madore
Source: http://www.veterans.gc.ca

Ambroise Henry Madore à William et Delphine Cormier, Grande-Entrée, caporal suppléant du 25e bataillon du Régiment de Nouvelle-Écosse décède le 8 août 1918, le premier jour de la bataille d'Amiens visant à chasser les Allemands de Somme, dans le département du Pas-de-Calais.  Il repose dans le cimetière britannique de Longeau à Somme. Il avait 20 ans à son décès et laisse dans le deuil son épouse Charlotte dite Lottie Décoste, née à Antigonish. (N.-É.), ainsi que plusieurs frères et soeurs.

Son frère Thomas Madore, de dix ans son aîné, était également enrôlé un mois plus tôt dans le corps expéditionnaire, en mars 1916. Il a épousé Justine dite Christy Chevarie à Valentin et Marie Huet dans la ville de Pictou. Ils eurent onze enfants au Nouveau-Brunswick,  mais plus de la moitié sont décédés avant son propre décès en 1961. 



Azade Boudreault à Simon Boudreau, de Bassin et de Hélène Allard de Natashquan, soldat du 22e bataillon du Régiment de Québec, décédé en France (Pas-de-Calais) le 14 avril 1918. 

Ned BurkeLe soldat madelinot Ned Burke, né le 1er août 1888 et affecté au combat de la Première Guerre mondiale sur le front Meuse-Argonne en France (19 mars 1918 au 30 juillet 1919) est démobilisé et peut revenir au pays le 6 août 1919.

L'offensive américaine Meuse-Argonne, dans le secteur de Verdun, fut la dernière attaque de la Première Guerre mondiale.



Damase Thériault, Sergent 
Édouard Edmond Thériault à François et Céleste Boudreault décède le 28 avril 1918 sur le navire SS Upcerne alors qu'il fut torpillé près de l'Île Coquet à Northumberland en Angleterre par le sous-marin allemand UC40. Leur navire transportait une cargaison de fer et de bois à destination de Middlesbrough. Les 16 membres d'équipage ont péri sauf le capitaine. Edmond Thériault était le 9e d'une famille de onze enfants et était matelot qualifié de la marine marchande.


Damase Thériault (probablement à Alexandre et Marie Poirier), Sergent durant la Première Guerre mondiale. Ce nom reste à documenter. 





Livre du souvenir
Source: http://www.veterans.gc.ca
John Éloquin à Daniel et Suzanne Petitpas, Grande-Entrée, soldat du 5th Canadian Mounted Rifles (régiment de Québec). Alors qu'il a 20 ans, il décède le 3 juin 1916, suite à la bataille des Flandres à Ypres, Belgique. Enrôlé dans le Corps expéditionnaire canadien depuis le 24 juillet 1915, il faisait partie du 5th Canadian Mounted Rifles (régiment de Québec) lors de son décès.

Son jeune frère de 18 ans Wilson Éloquin, également enrôlé dans le 165e Bataillon d'infanterie d'outremer (bataillon acadien), est plus chanceux et revient chez lui, en passant par Halifax le 14 mai 1919, à bord du navire Royal Georges.

Pour toute suggestion ou demande de mise à jour, vous référer à la section commentaires.

vendredi 2 novembre 2018

Exposition Rosaire Vigneault en rappel...


En rappel-hommage à l’homme de Culture que fut Rosaire Vigneault., l'exposition présente un résumé de ses réalisations sous forme de montage audiovisuel, accompagné de vitrines d’exposition d’images, de textes et d’artéfacts, ainsi que panneaux descriptifs des nombreuses activités, pièces de théâtre, films, événements, qu’il a réalisé ou auxquels il a pris part au cours de sa vie (surtout entre 1965 à 1980). Le vernissage, qui se tiendra au Centre d’archives régional des Îles le 22 novembre de 18h à 20h, sera suivi d’une série de soirs de projections à l’Auditorium Rosaire Vigneault,  les 6, 13 et 14 décembre, de 19h à 20h30.

La contribution de Rosaire Vigneault à l’éducation et la diffusion culturelle des Îles est indéniable. Son histoire est intimement liée à l’évolution des communications aux Îles ainsi qu’à l’éveil des talents artistiques du milieu. Le public des Îles s'y retrouvera, après plus de 30 ans d'histoire...Bienvenue à toutes et tous!  



Depuis plusieurs années, le CARDI travaille très fort à la conservation, au traitement et à la mise en valeur des archives des Îles, incluant celles de Rosaire Vigneault. La population fut sollicitée à maintes reprises pour nous aider dans nos levées de fonds et pourra découvrir une bonne partie du travail réalisé, lors de cette exposition et les soirées de diffusions subséquentes. Voici quelques photos qui vous donnent un aperçu de la richesse du fonds et du travail d'inventaire, d'écoute, de codification, de nettoyage, de numérisation et tout ce que le public ne voit pas. Ce sont les coulisses d'un centre d'archives!