Le CARDI : Un passé conjugué au présent... pour l'avenir des Îles

jeudi 25 mai 2017

Éphéméride... 25 mai - Formation de la Chambre de commerce de l'Île Amherst en 1950

Joseph Bouffard, à gauche et Georges à Onésime Boudreau

25 mai 1950 : 

Formation de la Chambre de commerce de l'Île Amherst avec 32 membres. Son premier président est Joseph Bouffard, commerçant et fils de Paul Bouffard.

Notons que deux ans plus tôt, Philippe-Aurèle Beauchesne, technicien en pêcheries arrivé aux Îles depuis 1943, fondait la Jeune Chambre de Commerce de Cap-aux-Meules.


Source photo: Centre d'archives régional des Îles, Fonds AP11 Pauline Carbonneau

Références: Chantal Naud, Îles-de-la-Madeleine, 1793-1993, deux siècles d'Histoire

mardi 23 mai 2017

Éphéméride... 23 mai - Naufrage du Mario-Carl en 1972

23 mai 1972 : 

Le Mario Carl, faisant la pêche aux pétoncles, coule causant une perte de vie, soit Réjean Leblanc, frère du capitaine Gilles Leblanc qui avait loué le bateau. Ce dernier connaîtra un fin aussi tragique dans le naufrage de l'Acadien II, le 28 mars 2008. L'autre survivant, Léonard Deveau, avait eu le temps de sauter à bord du canot pneumatique.

samedi 20 mai 2017

Un patriote réfugié aux Îles - Premier ancêtre des Chevrier

Source: www.1837.qc.ca


Un ancêtre des Chevrier aux Îles-de-la-Madeleine est un ancien patriote.

Antoine-Edmond Chevrier (dit Simon), un des patriotes du groupe de Vaudreuil, arrêtés en 1837, se réfugie aux Îles l'année suivante et décide de s'y établir. 


Marine Boudreau 1826-1910
Le 1er septembre 1846, il épouse à Havre-Aubert, Marine Boudreau sous le nom de Antoine-Édouard Chevrier (tel que décrit dans les registres paroissiaux). 

Comme la carte d'avis nécrologique de Marine Boudreau la présente comme Dame Edmond, nous demeurons convaincus que dans l'oralité, ce fut le nom le plus utilisé. On peut penser que le prêtre a fait une erreur d'inscription aux registres ou ce fut peut-être la volonté dudit patriote de dissiper les doutes sur son identité et d'emprunter un autre nom. Si on se fie toujours aux registres des baptêmes et décès, l'épouse d'Antoine-Édmond est née le 17 septembre 1826 et est décédée à 84 ans, le 12 août 1910, et non 87 ans, comme en fait foi sa carte mortuaire. Mais nous n'avons pu vérifier la date exacte de son décès sur les photographies du registre des sépultures dont les pages entre le 23 juin et 31 juillet 1910 semblent ne pas avoir été copiées par l'Institut Drouin.

Né le 19 juillet 1817, Antoine Edmond est le fils de Joseph à Joseph Chevrier (son père étant déjà décédé à son mariage de 1842) et de Marie-Josèphte Riel, de la paroisse de Rigaud, comme en font foi, toujours, les registres paroissiaux. Après avoir eu 11 enfants, dont 6 garçons avec son épouse, Antoine Edmond est décédé le 1er mai 1905 et fut inhumé à Bassin aux Îles-de-la-Madeleine, le 3 mai suivant.

Nous savons que des recherches se poursuivent constamment sur les patriotes et qu'une dame de Rigaud voulait justement plus d'éclaircissement sur le patronyme de Chevrier. Cet article permet de donner un peu plus de précisions aux éléments déjà rendus publics sur le web.

Registres paroisse de Havre-Aubert 1837-1853, Mariage Chevrier-Boudreau, Collection Institut Drouin 1950




Références:

  • Boudreau, Dennis, Dictionnaire généalogique des familles des Îles-de-la-Madeleine 1760 - 1948, Société de généalogie de Québec, contribution no 96 CD 2003, p.2890
  • Collection d'anciennes cartes mortuaires 
  • topo web: www.1837.qc.ca