Le CARDI : Un passé conjugué au présent... pour l'avenir des Îles

dimanche 13 décembre 2015

Éphéméride... 9 décembre - Décès d'un homme de Foi et de Coeur, le Père Yvon Cormier

Source: Archives du Musée de la Mer
Le 9 décembre 2014, est décédée discrètement, une personne pour qui toute la communauté des Îles était la famille et qui avait aussi à coeur le patrimoine archivistique des Îles-de-la-Madeleine.

Le père Yvon Cormier est né le 3 février 1934 à Havre-Aubert. Il est le troisième d’une famille de cinq enfants d’Émile Cormier et Donalda Renaud. Il a fait ses études primaires à l’École des Sables de Havre-Aubert et à l’école Saint-Augustin. Il poursuivit ses études à l’Académie Saint-Pierre de Lavernière, au Collège de Bathurst et à l’Université Sacré-Cœur. Son cours s’acheva au Grand Séminaire de Rimouski de 1956 à 1960. Il fut ordonné à Bassin aux Îles-de-la-Madeleine le 10 juin 1960. Il a œuvré aux Îles-de-la-Madeleine durant la majeure partie de sa vie sacerdotale, mais aussi à Gaspé. Il s’est beaucoup intéressé à la lutte contre l’alcoolisme, se formant à ce sujet et s’impliquant au sein des Cercles Lacordaire.

Il a œuvré dans les paroisses de Bassin, Lavernière, Fatima, Cap-aux-Meules, Pointe-aux-Loups, Grande-Entrée et au Centre hospitalier l’Archipel. Il a aussi effectué plusieurs voyages à l’extérieur du pays dont il a rapporté beaucoup de souvenirs. Intéressé par l’histoire et la généalogie, il est l’auteur de la recherche du calendrier souvenir du 125e anniversaire de la paroisse de Lavernière. En 2011 et 2012, il remettait au Centre d’archives régional le fruit de ses longues recherches sur la généalogie des Renaud et des Cormier. Déjà, le Centre avait reçu la donation de son fonds d’archives composé d’environ 4 000 photographies, 4 000 diapositives et autres documents, 65 bobines de 1/4 pouce ainsi qu’une grande collection de musique classique sur vinyle.

Le fonds témoigne de sa vie de voyageur et sa vie de prêtre dans différentes paroisses. On y retrouve des documents sur les différents périples qu’il a effectué au Canada, en Amérique du Sud, en Afrique, à Rome ou ailleurs, les formations qu’il a suivies, ses implications sociales et communautaires, etc. On y retrouve une partie importante sur les Îles-de-la-Madeleine. Passionné de photographie, il a accumulé des clichés et négatifs des Îles et des différents endroits qu’il a visités. En les parcourant, on note son amour pour les métiers traditionnels madelinots, la pêche, la chasse aux phoques, etc., et les aînés qui incarnaient pour lui, mémoire, courage et humilité.  Sa générosité sans borne lui a même fait offrir sa propre voiture en loterie pour la construction de l’église de Pointe-aux-Loups dont il a eu le plaisir de fêter avec tous ses paroissiens, le 40e anniversaire en 2006. À cette occasion, un hommage lui fut rendu à la salle des Loisirs de Pointe-aux-Loups. Il répétait à cette occasion comment avec peu de moyens, mais avec une Foi et une fierté inébranlable, on pouvait accomplir de grandes choses. 

Le père Cormier, si humble, jovial et prêt à tout pour aider les petites communautés des Îles nous laisse un héritage d’archives, mais aussi le sentiment d’avoir été aidés, aimés et supportés dans les épreuves. Alors qu’il a accompagné comme aumônier au moins 2000 mourants en 18 ans, il disait en entrevue en 2001 : 
La mort ce n’est pas quelque chose qui nous enlève quelqu’un, mais l’entrée dans une nouvelle vie sans limites de corps et de matériel. On finit par être bloqué par notre corps. Les membres de la famille sont des attaches, mais on doit voir la liberté dans la mort.
Sa notion du bonheur était toute simple : le bonheur, il est dans les petits détails, la simplicité, la nature ou le sourire d’un enfant et non dans l’éclat et les artifices.


Le père Cormier, si charitable, nous laisse donc des souvenirs d’amour et de grande humanité. Nous rendons hommage à cet homme de Foi et de cœur.


Références: 

Fonds Centre d'archives régional des Îles Entrevue sur cassette 9-24 A et B, 11 mars 2001
Fonds AP5 Père Yvon Cormier

2 commentaires :

Anonyme a dit…

Il y a une petite erreur qui s'est glissée:
Sa date de naissance est le o3 février 1934 et non en janvier comme il est écrit. Bravo pour votre commentaire et merci pour la reconnaissance faite à mon oncle! C'est une page d'histoire qui se ferme avec son départ!!!

Centre d'archives régional des Iles a dit…

Nous avons corrigé. Merci de nous avoir signalé cette erreur. Nos sympathies sincères...