mardi 5 mars 2019

Donation récente de diapositives qui couvrent 30 ans d'histoire!

15 carrousels de diapositives, jaunis par le temps et
qui ont échappé à un incendie
Voici l’histoire ayant conduit à cette nouvelle acquisition importante pour le Centre d’archives des Îles!


Les détenteurs de ce fonds étaient déjà sensibilisés à l’importance de préserver ces milliers de diapositives, léguées par l’oncle Albert G. Farrah et la tante Hermélia Arseneau (à Cléophas).

Tout jeune, Jérémie Arseneau (ancien propriétaire de La Fromagerie du Pied-de-Vent) attendait impatiemment les séances de projection des photos que son oncle avait capturées tout au long de l’année. Celles-ci montraient des événements qui s’étaient déroulés aux Îles et dans sa famille, surtout entre 1958 et 1970.

Tout était conjugué pour fasciner le jeune madelinot : des activités de scouts à celles de construction de bâtiments; des hélicoptères affectés à la chasse aux loups-marins, aux charrues déneigeant les routes; des nouvelles voitures arrivées sur les Îles, au naufrage du Corfu Island.  Ces rassemblements se déroulaient souvent durant les Fêtes. Les yeux de Jérémie brillent pendant qu’il explique l’histoire de ces archives. On peut le comprendre. Il y a toujours une partie de nostalgie dans ces images du passé.

Il aura fallu un incendie — celui qui a failli emporter ces souvenirs avec lui — le contexte d’un grand ménage de nouveaux retraités, une recommandation d’une membre du conseil d’administration du CARDI et finalement... un arrêt à l’épicerie, pour que les étoiles s’alignent! 

C’est en croisant Monsieur Arseneau à la COOP que l’occasion se présente. Il me révèle alors sa volonté de protéger ce précieux trésor. Après une visite chez Jérémie et son épouse Lucie, il est convenu d’ouvrir un fonds en la mémoire d’Albert G. Farrah (1903-1984) et de son épouse Hermélia Arseneau (1904-1976). Ceci est d’autant plus pertinent qu’il est le créateur du fonds. De plus, un ancien film 8 mm retrouvé dans un autre fonds du CARDI est attribué à ce passionné de photographie et ancien marchand des Îles.  


Une des diapositives prises au hasard des lots à traiter
montre l’incendie de l’école Notre-Dame de la Joie,
à l’Étang-du-Nord.


Ces diapositives seront nettoyées et traitées à des fins de préservation et de mise en valeur, selon la volonté des donateurs. Le Centre d’archives procédera à la description de ce fonds en établissant la biographie de ses auteurs. Si d’autres personnes possèdent des archives reliées à celui-ci, il nous fera plaisir d’en prendre connaissance ou de les réunir, en vue de réaliser un portrait des plus fidèles.

Aucun commentaire :