Le CARDI : Un passé conjugué au présent... pour l'avenir des Îles

samedi 20 juin 2015

Éphéméride... 20 juin - La Médaille Léger-Comeau offerte à Georges Langford en 2015



Dans un communiqué émis le 20 juin 2015, la Société Nationale de l'Acadie (SNA) nous informe que la Médaille Léger-Comeau, la plus haute distinction offerte par le peuple acadien, à été décernée à monsieur Georges Langford, en soirée, sur la scène du Vieux-Treuil aux Îles-de-la-Madeleine (Québec).


Auteur-compositeur-interprète hautement respecté et estimé aux Îles-de-la-Madeleine, Georges Langford n'en est pas à son premier prix honorifique. Inutile de préciser que la liste indiquée plus bas ne saurait être complète.

Sa carrière débute aux Îles en 1965 avec l'ouverture de deux boîtes à chanson aux Îles (L'Astrid et Le Vieux quai), et sa reconnaissance prend une allure plus internationale en 1971 dès son premier succès "Arrangez-vous pour qu'il fasse beau", alors que sa musique sert de trame sonore au film "La noce n'est pas finie". Ce film, de l'acadien Léonard Forest de L'ONF, se déroule dans le village fictif de Lachigan et est une parabole de la transformation culturelle de l'Acadie. La même année, sa chanson "Le frigidaire" interprétée par Tex Lecor, est traduite en 10 langues. 

Difficile d'énumérer plus en détails une si longue carrière, nous pouvons affirmer que Georges Langford a participé à l'éclosion de la chanson acadienne et québécoise dès le début des années 70. Par la chanson et la poésie, il a exprimé la vie des gens d'ici, leurs arrivées, leurs départs, leur fière appartenance insulaire, le fil tissé serré des travailleurs de la mer, des usines et la réalité du travail saisonnier qui s'étend sur un territoire élargi, jusqu'à Montréal, les autres régions du Québec et des Provinces maritimes.

En 1975, il remporte le Prix de la ville de Spa au Festival International de la chanson en Belgique 
En 1992, il reçoit le prix littéraire Jovette-Bernier pour l'ensemble de son oeuvre.
En mars 1993, il recevait le Prix Rosaire-Vigneault de la Corporation culturelle Arrimage.
En 1994, il remporte le Prix Les classiques de la SOCAN.
En mars 2001, il remportait le premier prix du Concours international de poésie Ronald Gasparic en Roumanie.
En 2007, la chanson "Le Frigidaire" est classée classique au panthéon des auteurs-compositeurs canadien, faisant partie des 25 chansons interprétées lors du 4e gala annuel à Toronto le 28 janvier.
En 2013, il reçoit le Prix à la création artistique du Conseil des arts et lettres du Québec pour la région des Îles.