samedi 9 novembre 2019

Hommage au bâtisseur Jean-Marc Cormier - 1941-2019

Le 7 novembre 2019, nous quittait un des grands bâtisseurs de la Culture aux Îles-de-la-Madeleine, monsieur Jean-Marc Cormier.

Monsieur Jean Marc Cormier est originaire du Havre-Aubert. Il est le fils d’Onésime à Charles et de Marie-Louise Boudreau. Benjamin d’une famille de 7 enfants — seule une de ses sœurs est maintenant de ce monde — il quitte les Îles très tôt pour de longues études au Séminaire de Gaspé et à l’Université Sacré-Cœur de Bathurst. Passionné de musique, chorale et de chants, il auditionne à l’école de musique Vincent d’Indy à Montréal où il est accepté. Après deux ans, il suit ensuite une formation en pédagogie à l’École normale Jacques Cartier et l’Institut Marguerite Bourgeois, où il complète l’étude d’instruments à vent. C’est fort de tout cet enseignement qu’il devint lui-même enseignant à la Polyvalente des Îles nouvellement construite aux Îles-de-la-Madeleine.

Il y enseigne la musique durant 29 ans tout en fondant l’Harmonie des Îles avec Lise Gauthier. De nombreux Madelinots ont pu s’intégrer à ce groupe de 12 à 60 instrumentistes au cours de leurs années d’études. En mai 1995, l’Harmonie des Îles fête ses 25 ans. À titre de président, il demande un financement à la Commission scolaire et organise des concerts-bénéfice au Château Madelinot pour financer la sortie de 42 jeunes de la Polyvalente et 4 accompagnateurs, au festival de musique de Tracadie.

L’Harmonie des Îles existe encore après 50 ans d’existence. Celle-ci n’aurait pu voir le jour sans les efforts de Jean-Marc Cormier à convaincre la Commission scolaire d’acheter des instruments et ensuite, de lever des fonds par des soirées-bénéfice. Outre l’Harmonie, il fait partie de chorales et offre des concerts de musique et chants, en duo ou solo. Parallèlement à sa tâche d’enseignant, Jean-Marc Cormier invite les Jeunesses musicales du Canada à ajouter les Îles à leur parcours de visite, et ce, dès le début des années 1970.

Il participe à la sauvegarde de bâtiments sur la Grave en ouvrant tout d’abord avec ses amis Claude, Henri Painchaud et Fernand Essiambre, le Café de la Grave, inauguré le 18 juillet 1980. Son piano trônant dans un angle bien en vue de la clientèle, il en joue quotidiennement et fait participer ceux qui partagent comme lui sa passion musicale. Le 1er juillet 1983, c’est l’ouverture du Vieux Treuil, fondé en octobre 1982. Il a travaillé avec acharnement, avec d’autres amoureux du patrimoine, pour rénover cet ancien entrepôt de gras de loups-marins du marchand Savage et lui donner ce lustre unique de salle de spectacle insulaire. Il ne ménage pas ses efforts pour obtenir un piano, essentiel à la poursuite de spectacles de qualité. En érudit et gentleman, il sait comment toucher la corde sensible des donateurs, en promouvant l’accès essentiel à la Musique et la Cuture dans un lieu de diffusion adapté. Il est administrateur et phare du Vieux Treuil jusqu'à la toute fin, à la fois figure de proue et vent de ses voiles. Ses conseils et son rappel de la mission de l’organisme continueront de le guider même après son départ, tel que le mentionne son directeur Émile Déraspe dans une entrevue à CFIM.

Grand collectionneur et sensible au patrimoine des Îles, le Centre d’archives régional des Îles a pu recueillir les premières donations d’archives en son nom et celui du Vieux Treuil, lors du 20e anniversaire de l’organisme. En voici une description sommaire.

AO15 Au Vieux Treuil
La collection AO15 contient 33 cm de documents textuels et 50 affiches. Le fonds contient les documents concernant les différentes programmations de l’organisme, les publicités des spectacles et autres événements organisés par la corporation. Les documents constituants, les plans d’aménagement de l’édifice de la corporation et documents relatifs au fonctionnement s’y retrouvent aussi. Il s’agit d’un fond ouvert à dépôt ultérieur, tout comme celui de Jean-Marc Cormier.

AC1-S1 Jean-Marc Cormier
La collection AC1-S1 contient 18 cm de documents textuels et 60 pièces. Elle est constituée de documents sur l’histoire des Îles, la musique et ses implications en musique. On y retrouve des informations sur les artistes ayant visité «Au Vieux Treuil» ainsi que les Jeunesses Musicales du Canada.


Pour offrir vos vœux et témoignages, voici les informations d’ordre funéraire.





Aucun commentaire :