Le CARDI : Un passé conjugué au présent... pour l'avenir des Îles

mercredi 25 juillet 2012

Généalogie de William Dingwell

Maison des Dingwell au début des années 30. Source: Collection Jean-Guy Poirier

William Dingwell

: le 7 avril 1848 à Bay Fortune, Île du Prince-Édouard.Décédé : 24 octobre 1907 à l'Île Brion, sépulture le 26 octobre 1907.
 

Parents: William Dingwell (à Joseph à John Bates) né à Howe Point le 25 février 1799 et Isabella Aitken, fille de James et Elizabeth McKie.
 

Marié : 30 juin 1872 à Grindstone à Margaret Jane Aitkens fille de James et Sarah Burke, née à l'Île du Prince Édouard le 20 février 1851 et décédée à Grindstone le 24 septembre 1930.

Métier: Éleveur, agriculteur, télégraphe, gardien de phare à l'Île Brion


Enfants : William né à l'Île Brion le 16 juin 1873, baptisé le 24 juin 1873, décès le 25 juin 1873 à 11 jours.
Note: Il y a des informations contradictoires quant aux parents, frères et soeurs de William Dingwell. Nous avons pris la version la plus récente de M. Dennis Boudreau. Voici la note qu'il indique dans sa généalogie de la famille Dingwell: 

''Fulton Underhay, chercheur de l'Île du Prince Édouard, croit que Flora Dingwell (à Joseph) était la mère de William et de Townsend Coffin Dingwell des Îles (dont un nommé James White serait le père), et que ce William (à Flora) était le père de Margaret Dingwell, femme de Daniel Singleton McCallum. Je ne crois pas ce scénario à cause des âges entre William, Towsend et Margaret qui sont plus rapprochés. Aussi les registres de Grosse-Île disent spécifiquement que leur père était un nommé William Dingwell. Peut-être, qu'ils sont en réalité les enfants de William (frère de Flora) et d'Isabelle Aitken. Dans la liste de leurs enfants, qui commence en 1824 et finit en 1857, il y a une lacune entre les années 1838 et 1857. Ces trois enfants semblent faire partie de cette famille. Ils sont peut-être venus ensemble à l'Île Brion avec Flora Dingwell, leur tante.''

Boudreau, Dennis, Dictionnaire généalogique des Îles-de-la-Madeleine, 1793-1948, Société de généalogie du Québec, Québec, 2001, 4 volumes, 3900 pages.