mercredi 3 avril 2019

Éphéméride... 3 avril - Tragédie sur les glaces - Complainte des Lebel


3 avril 1911 :

Décès de six Madelinots sur les glaces, dont trois membres d’une même famille de Lebel (deux frères et un beau-frère). Une chanson, La complainte des Lebel, fut peu après composée par Nelson Arseneault.


Daniel Lebel, époux en seconde noce de Théosie Doucet (ca 60 ans)
Aristide Lebel, époux de Mathilde Boudreau (33 ans)
Grégoire Vigneau, époux en seconde noce de Alida Lebel (46 ans)
Antoine Bourgeois à Théophile et Marine Lapierre, fils adoptif de Grégoire Vigneau et sa première épouse Emma Bourgeois (21 ans)
Cyrice Gallant, fils d’Émile & Marie-Lédée Renaud (26 ans)
Philias Boudreau à Arsène & Philomène Bourgeois




Complainte de Daniel Lebel

Composée par Nelson Arsenault de Fatima
Popularisée par Georges Langford

C’est vers la fin de mars
Ou à peu près ce temps
Vers l’an 1911
Dans le cœur du printemps
Que nous venons d’apprendre
Le récit malheureux
D’un père, son fils, son gendre
Et trois autres avec eux

Le matin on s’empresse
On se lève de bonne heure,
L’on marche à grande vitesse 
Au devant du malheur
On s’en va sur les glaces
Marchant, marchant toujours 

Ce n’est que vers trois heure
Qu’on trouve les loups-marins
On se charge à mesure
Pour rebrousser chemin
Mais le vent du contraire
Qui souffle avec fureur
Entraîne loin de la terre
Nos malheureux pêcheurs

C’est vers six heure du soir
En vue nous arrivons
Et déjà nos confrères
Nous voyaient depuis longtemps
Mais voyant la distance
Qu’il nous reste à faire encore
Il n’est que miracle
Qu’ils atteindront le port

Les voilà les six
Dans leur petit canot
Ramant à grande vitesse
Se berçant sur les flots
Mais à moitié traversé
Un malheureux écueil
Les soulève, les renverse
Et voilà leur cercueil

Ainsi la nuit passe
Et l’on attend toujours
Le lendemain se passe
Et l’on attend encore
Mais la mer gourmande
Les tient tous dans son sein
C’est pour nous faire comprendre
Que sur la terre on n’est rien

Quelle nouvelle navrante
Il fallait apporter
Quelle nouvelle déchirante
Pour toute la parentée
Les femmes s,évanouissent
Et ploient sous la douleur
L’esprit, le cœur se brisent
À quoi sert le bonheur

Avant que je finisse
Il faut que je raconte
Le nom de tous les six
Que je viens d’appeler
Il y a Daniel Lebel,
Son fils, son gendre, et son neveu
Philias à Arsène,
Cyril Gallant avec eux

Que servent-ils dans ce monde
La gloire et les honneurs ?
C’est Dieu le maître du monde
Qui dirige le malheur
Soumettons-nous ensemble
À sa sainte volonté,
Que sa main toute-puissante
Sache nous protéger (2).

Article mis à jour avec le soutien de Germain Renaud, petit-fils d'Alida et arrière-petit-fils de Daniel Lebel, le 10 avril 2019.

Aucun commentaire :