Aucun message portant le libellé Fougère. Afficher tous les messages
Aucun message portant le libellé Fougère. Afficher tous les messages

vendredi 12 avril 2019

Éphéméride - 12 avril - On veut traverser le chenal en 1882


Il y a plus de 120 ans, le principal souci en matière de transport maritime était la traversée des chenaux entre chacune des Îles.

Sur le chenal entre l’ile centrale et Havre-aux-Maisons, là où il s’est construit trois ponts depuis, on décidait alors d’installer un bac de transport (appelé ferry-boat dans les registres). 

Transcription du 12 avril 1880 :

« Conseil municipal de L’Étang-du-Nord. 
Proposé par Hippolyte Richard et secondé par Félix Nadeau : 

Que la municipalité fasse faire ou se procure un ferry-boat pour traverser le chenal de Havre-aux-Maisons, et que le tarif quant au ferry [soit] produit par la municipalité. Sosime Fougère est nommé délégué pour donner les dimensions pour faire ledit boat. »


E6,S7,SS1,P25127_Auguste Scott 1938 BAnQ
Chenal entre l'île Grande Entrée et la dune aux Îles

samedi 3 mars 2018

Éphéméride... 3 mars - Incendie de l'ancien hôtel Fougère

E6,S7,SS1,P72169_BANQ_varech sur le rivage Étang-du-Nord par Maurice St-Pierre 1949
On voit l'hôtel Fougère tout à fait à gauche.

























3 mars 2000: 

L'ancien hôtel Fougère, trop délabré, est incendié volontairement par un exercice de feu.

Ce bâtiment surplombant le port de L'Étang-du-Nord fût un des premiers hôtels des Îles, il a marqué l'histoire et l'imaginaire des Madelinots.En 1898, Fidèle Fougère achète le terrain (lot I950) de Ovide Bourque. La première petite maison aurait été déplacée. C'était à l'origine la maison de Charles Chevarie. La maison serait devenue le premier hôtel des Îles dans les années 1920. A l'époque, c'était Eva, Maria et Marie-May (Émilia) qui s'occupaient de l'hôtel. On y recevait les représentants gouvernementaux, les députés et autres personnalités de l'époque. De plus, on y organisait des repas de noce pour différentes familles.

En 1955, on y a reçu le gouverneur général du Canada, M. Vincent Massey en visite aux Îles. M. Louis-Philippe Lacroix y fêta sa victoire sur Hormidas Langlais en 1962. M. Maurice Sauvé serait le dernier député à avoir résidé à l'hôtel Fougère.

C’est aussi en accueillant des pensionnaires que l’hôtel se fît connaître. M. Alex Trevoy, premier gérant de la Gorton Pew dans les années 20, y résidait lorsqu’il fît la connaissance de Marie-Anne Fougère, qu’il épousa par la suite. Après leur mariage, ils continuèrent à demeurer à l’hôtel Fougère.

En 1954, le 15 août, on bénit une statue à la Vierge (Notre-Dame de l’Assomption) installée sur le cap à Fidèle pour assurer la protection des pêcheurs. Cette statue, encore en place aujourd’hui, fut payée par les pêcheurs. Dans les années 1960, l’hôtel Fougère cessa ses activités et les enfants (filles) y demeurant se retirèrent un peu de la communauté, tenant par-dessus tout à sauvegarder
leur intimité.

En 1996, Maria est transférée à la Villa Plaisance. Sa sœur Marie-May (Émilia) quitte la demeure en janvier 1997, pour être hospitalisée. Elle y demeurera jusqu’à son décès en novembre. La maison est vendue le 23 septembre 1998 et compte tenu de l’état de détérioration avancé du bâtiment, elle est brûlée le 3 mars 2000.

D’après une recherche de Lorraine Gallant

et Roseline Marshall

mardi 20 juin 2017

Éphéméride... 20 juin - La goélette Joseph Smith arrive à Pictou en 1837

Journal The Bee, Pictou, 21 juin 1837 vol 3 no 5. page 7
20 juin 1837:

La goélette Joseph Smith, conduite par le capitaine Babin, arrive des Îles-de-la-Madeleine à Pictou chargée de "ballast". Selon les anciennes définitions trouvées, les ballast sont des compartiments servant à contenir du lest, des liquides ou combustible. Comme plusieurs bateaux semblaient chargés de ballast dans les journaux de l'époque, on peut croire que ceux-ci servaient au transport d'huile ou autre type de liquide.

Le jeudi - 15 juin - précédent, la goélette John du capitaine Fougère arrivait au port de Pictou avec un chargement d'huile.