Aucun message portant le libellé 1952. Afficher tous les messages
Aucun message portant le libellé 1952. Afficher tous les messages

jeudi 11 mars 2021

Éphéméride... 11 mars - Accident fatal au couvent de Havre-aux-Maisons en 1952

11 mars 1952 :

Monsieur Alcide Arseneau est gravement brûlé lors de la réparation du couvent de Havre-aux-Maisons. La « torche à gazoline » dont il se servait explose et met le feu à ses vêtements. Il décédera le lendemain. Âgé de 28 ans, il était le fils d'Azade Arseneau, l'époux de Graziella Arseneau et le père d'un garçon dénommé Claude, d'une fille nommée Marie-Anna et d'une autre en devenir, Marie-Claire...

Les journaux d'époque mentionnent que le couvent fêterait en juin de cette année là, les 75 ans de l'arrivée des soeurs de la Congrégation de Notre-Dame aux Îles-de-la-Madeleine. La visite de Mgr Albini Leblanc était également prévue en juillet. Le bâtiment se refaisait sans doute une beauté pour l'occasion.

Collection de cartes postale de la BANQ  
CP-023166 CON - Couvent Notre-Dame-des-Flots 


Références: 
L'Action catholique, 18 juin 1952, p.3
À Pleines Voiles, vol.9, 1952, p.3


dimanche 17 novembre 2019

Éphéméride... 17 novembre - Premier Cercle des Fermières aux Îles à Havre-Aubert


17 novembre 1921 :


Premier Cercle des Fermières des Îles à Havre-Aubert, en 1921. La présidente est alors Marie-Anne Arsenault (Mme André Gallant).  Mme Cyrille Gallant, autre présidente en 1955, souligne l’initiative de Virginie Chevrier (Madame Cyrice Painchaud) alors décédée, qui a initié les démarches auprès du ministre provincial de l’Agriculture l’honorable Joseph-Édouard Caron. La demande fit vite son chemin. En une quinzaine de jours, le comité des officières était établi. Dès l’automne suivant, le Cercle de Fermières de Havre-Aubert prenait part à l’Exposition provinciale.  


Florida Lafrance, première présidente de la Fédération 21 en 1952
Madame Cyrille Gallant mentionne également  Madame Florida Lafrance (Mme Azade Bourque) comme étant celle qui a le plus rayonné dans son travail et son dévouement au sein de l’organisation et surtout, au sein de la Fédération no 21 des Îles-de-la-Madeleine dont elle sera la première présidente. Beaucoup se rappelleront la « Grande campagne des grands et plus beaux jardins de 1953 » qui, avec la distribution de graines et plants et l’aide de deux agronomes, visait à mettre un frein à l’importation de légumes et conserver cette richesse aux Îles.  Deux cercles ont d’ailleurs encouragé l’aviculture en important 700 poulettes de Québec. On retrouve, dans l’édition La Terre et le Foyer de janvier 1954, p.22-23, un rapport très instructif de Madame Lafrance sur les activités des sept premiers cercles (six paroisses et une mission), celui de Grande-Entrée n’arrivant que l’automne suivant.

Notons également que, le 17 novembre 1946, on souligne à Havre-Aubert les 25 ans du cercle de cette paroisse par une soirée récréative et musicale, sous la direction de Madame Joseph Bouffard. La première présidente, Marie-Anne Arsenault, prend part aux activités. Le thème de la comédie en trois actes est « Une noce au bon vieux temps » suivant le chant « La lumière canadienne ». 


La Fédération des Cercles de Fermières des Îles sera fondée en 1952.
Source: Centre d'archives régional des Îles. L'Évangéline 19 octobre 1961, page 18

Références: 

Naud, Chantal. Le journal acadien L'Évangéline aux Îles de la Madeleine, fragments historiques, Les Éditions Vignaud, 2013, p.99.

Collection du Centre d'archives régional des Îles: La Revue des Fermières et La Terre et le Foyer, 1943 à 1965.

lundi 5 mars 2018

Isaac Boudreau...et l'électrification des Îles 1913-1978

Ce pionnier du service d’électricité aux Îles-de-la-Madeleine est né le 4 mai 1913 à la Pointe-Basse. Il est le fils d’Émérentienne Lafrance et de Firmin Boudreau. Il est le deuxième garçon et dixième enfant de la famille. Le 28 juin 1941, il épouse Corinne à Elphège Bourque*, à Kénogami. Ils ont deux enfants adoptifs, Jean-Eudes, fils de Fred Boudreau et Thérèse, fille de Raymond Bourque.


Diplômé en études commerciales à l’Académie de Lavernière, puis du collège Bourget de Rigaud, Isaac Boudreau poursuit ses études à l’Université François-Xavier d’Antigonish ou il acquiert les bases du commerce coopératif. Il sera ensuite gérant de société coopérative d’Arvida jusqu’au déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale ou il servira comme instructeur dans l’armée canadienne. Il revient habiter la Pointe-Basse et fonde un petit commerce à la Pointe-Basse en 1945 qui sera ensuite tenu par ses neveux. C’est surtout pour son implication dans l’implantation d’un système d’électricité aux Îles qu’il obtiendra sa notoriété. 

Il participe à la fondation de la Coopérative d'électricité en mars 1952, avant d’en devenir le secrétaire, ce qui marque le tournant de sa vie professionnelle. Afin d’accumuler les 20 000 $ nécessaires à son démarrage, son fils Jean-Eudes qui habite aujourd’hui Montréal, raconte au CARDI, les efforts de son père pour collecter les 5 $ de parts sociales nécessaires à cette implantation. À la fin des messes du dimanche, il était là, demeurant à la sortie de l’église et continuant son argumentation durant la semaine par l’entremise du journal rural La Boussole ou lors de visites de canton.

Comme en témoigne un de ses neveux, Célestin Hubert, lors de son décès, en 1978 : « le 6 décembre 1953, le réseau était inauguré ; il desservait l’île de L’Etang-du-Nord et de Havre-aux-Maisons. Gérant de la coopérative jusqu’à sa nationalisation en 1963, Isaac Boudreau est alors devenu surintendant de l’Hydro-Québec et l’est resté jusqu’au 28 mars 1973, alors qu’il est passé à l’Institut de Recherches de l’Hydro-Québec. En 25 ans, le réseau électrique des Iles s’est étendu et renforcé. Isaac Boudreau y a vu. Il n’a pas ménagé ses heures de travail. Beaucoup de gens qui l’ont appelé chez lui les soirs de panne le savent bien. »

D’une plume facile, il a d’ailleurs collaboré au journal « La Boussole » ainsi qu’à l’hebdomadaire « Le Madelinot » durant de nombreuses années. Cet homme polyvalent a aussi été maire de Cap-aux-Meules, trésorier pour le comité zone du B. A. E. Q et à Isaac Boudreau est décédé le 5 mars 1978.


   
*Elphège Bourque fut gardien de phare sur le Rocher-aux-Oiseaux dès 1911, jusqu’à ce que son frère Albin qui le remplaçait y décède, le 12 novembre 1922. Il nommera d’ailleurs un de ses quatre fils né en 1923, en sa mémoire. Sa fille Corinne, née en 1915 y a grandi tandis que ses deux uniques sœurs, nommées Gertrude, décèdent tour à tour en 1916 et 1919, respectivement à l’âge de 2 ans et 18 mois.

lundi 30 octobre 2017

Éphéméride... 30 octobre - Visite du sénateur Vaillancourt en 1952



30 octobre 1952 :   

Visite aux Îles du sénateur Cyrille Vaillancourt. Il était à ce moment président du Comité permanent des ressources naturelles du Canada. Il fut 24 ans en fonction comme politicien.
 



Le sénateur Cyrille Vaillancourt 1892-1969.
Photographe Arthur Roy, 047496, Bibliothèque et Archives Canada

samedi 16 juillet 2016

Éphéméride... 16 juillet - Visite de Mgr Ildebrando Antoniutti, délégué du Pape en 1952


16 juillet 1952 :  

Le délégué apostolique Mgr Ildebrando Antoniutti, délégué du Pape, visite les Îles. 

Le père Adé Hubert a écrit un rapport intéressantde cette visite, publié en 1952, dont on peut lire un court extrait en bas de page.



Référence:

Hubert, Addé.Visite de Mgr Ildebrando Antoniutti,16 au 19 juillet 1952, 30 p



Extrait du Rapport du Père Addé Hubert, p. 9