Aucun message portant le libellé Bourque. Afficher tous les messages
Aucun message portant le libellé Bourque. Afficher tous les messages

vendredi 7 avril 2023

Éphéméride - 7 avril - Fondation de la Coopérative La Sociale en 1945


Depuis 1933, on s’était initié au concept de coopérative grâce à l’Etang-du-Nord Fisherman’s Federation. On souhaitait augmenter le pouvoir d’achat pour les denrées et non seulement le matériel de pêche. L’idée d’une coopérative de consommation fut soumise entre autre par Edmond Cormier, gérant de cette coopérative de pêcheurs.


Réunis dans l’école de Boisville-Ouest, cinquante-trois membres fondateurs souscrivent une part sociale de 25 dollars chacun pour l’ouverture de la coopérative d’alimentation La Sociale à L’Étang-du-Nord. Étienne Bourque en est le premier gérant. Lors d’une entrevue, en 1995, il précise qu’au moins le tiers des adhérents ont dû emprunter leur part, 25 $ étant une grosse somme pour l’époque. L’ancien magasin d’Abraham Haddad (cinéma Rex) est acheté avec son contenu et une partie des bâtiments fut réservée pour la coopérative des pêcheurs.




Notes historiques :


  • Les ventes de la première journée d’ouverture de la COOP atteignent 84,70 $. 
  • En 1974, un incendie ravage complètement la COOP en moins de 4 heures. On loue un autre local pour 2 ans.
  • En 1985, la COOP L’unité et La Sociale s’unissent et achètent le Centre du châssis, projet d’intercoopération né d’un congrès sur le sujet, en 1979. Ils s’en départissent deux ans plus tard.
  • En 2001, modernisation de la COOP La Sociale. Celle-ci doit déclarer faillite 3 ans plus tard.


Référence : Fonds d’archives du CARDI AO21 et AC1-S21 Chantal Naud


Document consulté en ligne : Arseneau Bussières S. et H. Chevrier (2007). Coopération et développement social et économique aux Îles-de-la-Madeleine. Îles-de-la-Madeleine : Centre de recherche sur les milieux insulaires et maritimes, vii + 89 p.


mardi 24 mars 2020

Éphéméride... 23 mars au 27 mars Histoire du naufrage et des rescapés de la Teaser, en 1948


Naufrage du Teaser le 24 mars à 10h du matin avec un chargement de 6700 loups-marins, tel que raconté par le père Frédéric Landry dans une édition du journal Le Madelinot, en 1966, ainsi que relatés dans les autres articles de journaux anglophones des fonds du Centre d'archives régional des Îles.


Source: Centre d'archives régional des Îles,
Le Madelinot, vol 2, no 9, 24 novembre 1966, p.2.
The Daily News, N.Y, 24 mars 1948, p.1
Spicilège du fonds AC1-S28 Louis T-Blais


25 mars 1948:

Après s'être construit un igloo pour attendre l'accalmie des vents de 40 milles/heure et une marche difficile d'une nuit, à travers trois milles et demi de glaces amoncelées par les vents, l’équipage de 20 Madelinots de la goélette Teaser, guidés par leur capitaine Joseph Barry, de Milton, Massachusset, atteint l’Île Saint-Paul, dans le Détroit de Cabot. Ils seront ramenés par avion à Sidney, Cap-Breton, le lendemain, et aux Îles, pour le dimanche de Pâques, le 28 mars 1948. La Teaser était une propriété de la Gordon Pew.

Un autre équipage en péril, les 16 hommes de la goélette Monica Walters, de Port-aux-Basques (Terre-Neuve), avec leur capitaine Fred Honsell, ont rejoint la même destination. Les aînés du groupe ne se souviennent pas avoir vu autant de glace dans le Golfe Saint-Laurent. 

Ils se sont guidés des deux phares allumés de l'Île Saint-Paul.

The Lethbridge Herald de Lethbridge (Alberta)
19 mai 1948 : On y fait état du naufrage de la Teaser

lundi 14 octobre 2019

Éphéméride 14 octobre - Organisme de loisirs pour les jeunes en 1959

14 octobre 1959: 

À Lavernière, constitution du premier Centre des loisirs pour les jeunes des Îles-de-la-Madeleine.
Edgar Bourque, Nestor Bourque et Michel Thellab y apparaissent dans les documents de fondation.

Source: Gazette officielle de Québec, 5 décembre 1959, Tome 91, no 49.


mercredi 10 avril 2019

Éphéméride... 10 avril - Naufrage du vaisseau de Bruno Vigneau et son équipage en 1831

Le 10 avril 1831:  Naufrage du vaisseau de Bruno Vigneau

Faisant suite au naufrage du vaisseau de Louis Giasson, la veille :
 

" Le dix avril mil huit cent trente-un le vaisseau de Bruno Vigneau du Havre-aux-Maisons ayant péri sur la côte sud de l’île d’Anticosti, Joseph Giasson âgé de cinquante ans époux d’Henriette Boudreau de cette paroisse a péri avec le reste de l’équipage ainsi qu’il a été constaté par moi prêtre soussigné, par Sylvêre Terriau, Frederick Arseneau et plusieurs autres qui n’ont su signer.

P.H. Brunet. ptre. «

(Source : Registres paroissiaux de Havre-Aubert)



Parmi les autres décès attribués à la tempête du 9 avril 1831, nous retrouvons cette listes de sépultures inscrites au registre:

Charles BOURGEOIS 40 ans, époux de Françoise-Anne BOURQUE
Joseph BOURGEOIS 37 ans, époux de Françoise LAPIERRE
Bruno VIGNEAU 27 ans, époux de Sophie CHIASSON
Joseph LAPIERRE époux de Geneviève ARSENEAU
Simon LAPIERRE, époux de Marie HÉBERT
Louis CHIASSON 19 ans, fils de Louis & Anastasie Lapierre
Charles CHIASSON 18 ans, fils de Louis & Anastasie Lapierre
Joseph CHIASSON 50 ans, époux de Henriette Boudrot





Cette image illustre la première mention de cette série de décès dans le registre de 
paroisse de Havre-Aubert, 1830-1837. Celle qui suit est un extrait de la liste des sépultures de l’année 1831. Un mariage et une sépulture ne sont pas reliés à cet événement. On comprend, en lisant le registre, que la nouvelle de la disparition des marins arrivait au fur et à mesure au prêtre missionnaire et celle de Bruno Vigneau (et non Bénoni comme il fut rapporté sur cet article erronément) provient de Havre-aux-Maisons et explique sans doute  le délai.





Autres références: Boudreau, Dennis M. Dictionnaire généalogique des familles des Îles-de-la-Madeleine, 1760-1948, p. 72

lundi 18 février 2019

Mesurer le temps aux Îles, de 1901 à 1966

Permalien : http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/3476183

Que pouvait-on faire en 1901 au Rocher-aux-Oiseaux, sinon mesurer le temps qui passe.

La publication Aperçu climatique des Îles-de-la-Madeleine, publiée en 1967, présente les trois stations météorologiques des Îles à cette époque, par ordre d’ancienneté, soient, celle du Rocher-aux-Oiseaux, celle de Cap-aux-Meules et celle de Havre-aux-Maisons. Le document résume les données climatiques des Îles de 1901 à 1966 et se veut une mine de renseignements.

« Aux Îles-de-la-Madeleine, il tombe annuellement de 14,4 à 217,4 pouces de neige, soit une hauteur moyenne de 95*8 pouces. Le maximum mensuel des chutes de neige se produit généralement en janvier avec une hauteur moyenne pour ce mois de 25,1 pouces. C’est d’ailleurs durant janvier (1942) qu’on a relevé la hauteur maximum absolue, soit 60,2 pouces (Tableau V). Seuls les mois de juin, juillet, août et septembre sont exempts de chutes de neige. Alors que c’est par exception qu’on mesure des chutes de neige en mai à Québec ou à Montréal, il semble qu’aux Îles-de-la-Madeleine on doive inclure ce mois dans les mois à chutes de neige. Par contre, en 24 saisons d’automne sur un total de 33 saisons étudiées, les chutes de neige n’ont débuté qu’en novembre ou en décembre. Quant au manteau nival, il dure généralement du 15 décembre au 20 avril (5). À cause des vents, il n’est jamais très épais et demeure une valeur imprécise même pour l’observateur météorologique.»


Source:

VILLENEUVE, G.-Oscar. Aperçu climatique des Îles-de-la-Madeleine. Ministère des Ressources naturelles. Service de météorologie, 1967,69 p.

mardi 19 juin 2018

Éphéméride... 19 juin - Fondation de la première Caisse Desjardins des Îles à Lavernière

Le 19 juin 1938
Fondation de la première Caisse populaire aux Îles, à Lavernière avec 260 membres.
L’abbé Émile Turmel, propagandiste de la fédération des caisses est venu apporter son soutien à ce lancement, dont le travail de sensibilisation à la coopération avait déjà été enclenché par le Père Gallant. Un comité de régie supérieur des caisses composé entre autres de Mgr J. A. H. Blaquière, du Père Gallant, d’Ovide Hubert, Gustave Lafrance, Fred Landry et J.René Scott, agronome des Îles, est chargé par la Caisse de Lévis de surveiller les caisses et veiller à en fonder de nouvelles.

Cyrice P. Massé en est le premier membre de la Commission de crédit, le père Gallant lui offre un vibrant hommage dans la revue À pleines Voiles lors de son décès en 1959, bien qu'il paraisse dans cet article sous le nom de Cyprien et non Cyrice; William Arseneau est le premier président, Léger Bourque est le premier gérant, Edgar Bourque son frère qui prendra la relève de la gérance de 1941 à 1974, Edmond Cormier et Albin Aucoin assureront aussi la continuité et l’adhésion de nouveaux membres. Madame Cécile Bourque, première assistante gérante dans un emploi considéré masculin à l’époque. Son engagement « officiel » se fait le 22 juillet 1957.  Elle y demeure plus de 30 ans. Pour n'oublier personne, voici les premiers membres des différents conseils et commission.

Le premier conseil d’administration est composé de William Arseneau, prés., Ovide Hubert v.p., Johnny leblanc, dir., Fred O. Bourque dir., Léger T. Bourque, sec.-gér.

Le conseil de surveillance : Père Gallant, Willie Chiasson, Ernest Miousse.

La Commission de crédit : Cyrice P. Massé, Alex Décoste, William Cyr.

Officiers honoraires : Mgr Blaquière, Hormidas Langlais, Maurice Chiasson


La première femme élue au conseil d’administration fut Joan Landry.




Comme en témoigne cette publicité de 1961, lors des 25 ans de fondation, la coopération est en pleine effervescence et on trouve à cette époque sept caisses d'épargnes réparties sur les Îles.

Références:
Album La Caisse populaire de Lavernière 1938-1988, Des racines… un avenir prometteur, Comité du 50e, Imprimerie locale, 1988, 69 p.
Chantal Naud. Deux siècles d’histoire 1793-1993, Éditions Vignaud, 1993, 241 p.


Fonds AO19 Centre d’archives régional des Îles (photos originales, fichiers numériques, , éphémérides du blogue,collections de journaux et publications) soient :
Revue mensuelle À Pleines Voiles de  juin 1952 à 1959 (sauf 1953)
Journal Le Radar
Journal L’Évangéline (quelques publications)
Source: Fonds AO19 Centre d'archives régional des Îles, L'Évangéline 19 octobre 1961, page 24
Journal Le Madelinot


Éphéméride... 19 juin - Fondation de la première caisse Desjardins aux Îles en 1938, à Lavernière

Source: Journal L'Évangéline en 1963

jeudi 29 mars 2018

Éphéméride... 29 mars - Naufrage de l'Acadien II en 2008

AC1-S25 L'Acadien II, le 18 février 2008
29 mars 2008:


Dans la nuit du 28 au 29 mars 2008, le navire de pêche l'Acadien II, coule au large du Cap Breton, alors qu’il était remorqué par le brise-glace Sir William Alexander.

Cette tragédie coûte la vie à quatre de ses occupants.

Bruno Bourque, le capitaine de l'Acadien II, Marc-André Déraspe, Carl Aucoin et Gilles Leblanc se sont noyés après que le bateau dans lequel ils prenaient place eut chaviré. Le corps de M. Aucoin ne fut jamais retrouvé.

Deux membres de l'équipage, Claude Déraspe et Bruno-Pierre Bourque sont sauvés des eaux glaciales par d'autres chasseurs, Wayne Dickson et son équipage qui naviguent derrière eux.  Ceux-ci seront honorés de la médaille du civisme en 2009. 


Église St-Peter's-of-the-Sea
Cette tragédie aura fait couler beaucoup de larmes et marquera toujours le coeur et la mémoire des Madelinots. L'exposition Un peuple de la mer dans l'église St-Peter's by-the-Sea de Old-Harry, convertie en lieu de commémoration en 2017, permet de rendre hommage aux victimes de la mer aux Îles-de-la-Madeleine.



Autres références:

CFIM 5 ans après:  http://www.cfim.ca/nouvelles/-/pub/jSA4/content/id/2381245

Radio-Canada 5 ans après... http://ici.radio-canada.ca/regions/est-quebec/2013/03/28/007-acadien-naufrage-cinq-ans.shtml

Radio-Canada quelques jours après le drame: http://ici.radio-canada.ca/regions/est-quebec/2008/04/01/002-vigie-acadien_n.asp

Radio-Canada : Une exposition rendra hommage aux victimes emportées par la mer

Source photos: Centre d'archives régional des Îles. Collection AC1-S25

lundi 5 mars 2018

Isaac Boudreau...et l'électrification des Îles 1913-1978

Ce pionnier du service d’électricité aux Îles-de-la-Madeleine est né le 4 mai 1913 à la Pointe-Basse. Il est le fils d’Émérentienne Lafrance et de Firmin Boudreau. Il est le deuxième garçon et dixième enfant de la famille. Le 28 juin 1941, il épouse Corinne à Elphège Bourque*, à Kénogami. Ils ont deux enfants adoptifs, Jean-Eudes, fils de Fred Boudreau et Thérèse, fille de Raymond Bourque.


Diplômé en études commerciales à l’Académie de Lavernière, puis du collège Bourget de Rigaud, Isaac Boudreau poursuit ses études à l’Université François-Xavier d’Antigonish ou il acquiert les bases du commerce coopératif. Il sera ensuite gérant de société coopérative d’Arvida jusqu’au déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale ou il servira comme instructeur dans l’armée canadienne. Il revient habiter la Pointe-Basse et fonde un petit commerce à la Pointe-Basse en 1945 qui sera ensuite tenu par ses neveux. C’est surtout pour son implication dans l’implantation d’un système d’électricité aux Îles qu’il obtiendra sa notoriété. 

Il participe à la fondation de la Coopérative d'électricité en mars 1952, avant d’en devenir le secrétaire, ce qui marque le tournant de sa vie professionnelle. Afin d’accumuler les 20 000 $ nécessaires à son démarrage, son fils Jean-Eudes qui habite aujourd’hui Montréal, raconte au CARDI, les efforts de son père pour collecter les 5 $ de parts sociales nécessaires à cette implantation. À la fin des messes du dimanche, il était là, demeurant à la sortie de l’église et continuant son argumentation durant la semaine par l’entremise du journal rural La Boussole ou lors de visites de canton.

Comme en témoigne un de ses neveux, Célestin Hubert, lors de son décès, en 1978 : « le 6 décembre 1953, le réseau était inauguré ; il desservait l’île de L’Etang-du-Nord et de Havre-aux-Maisons. Gérant de la coopérative jusqu’à sa nationalisation en 1963, Isaac Boudreau est alors devenu surintendant de l’Hydro-Québec et l’est resté jusqu’au 28 mars 1973, alors qu’il est passé à l’Institut de Recherches de l’Hydro-Québec. En 25 ans, le réseau électrique des Iles s’est étendu et renforcé. Isaac Boudreau y a vu. Il n’a pas ménagé ses heures de travail. Beaucoup de gens qui l’ont appelé chez lui les soirs de panne le savent bien. »

D’une plume facile, il a d’ailleurs collaboré au journal « La Boussole » ainsi qu’à l’hebdomadaire « Le Madelinot » durant de nombreuses années. Cet homme polyvalent a aussi été maire de Cap-aux-Meules, trésorier pour le comité zone du B. A. E. Q et à Isaac Boudreau est décédé le 5 mars 1978.


   
*Elphège Bourque fut gardien de phare sur le Rocher-aux-Oiseaux dès 1911, jusqu’à ce que son frère Albin qui le remplaçait y décède, le 12 novembre 1922. Il nommera d’ailleurs un de ses quatre fils né en 1923, en sa mémoire. Sa fille Corinne, née en 1915 y a grandi tandis que ses deux uniques sœurs, nommées Gertrude, décèdent tour à tour en 1916 et 1919, respectivement à l’âge de 2 ans et 18 mois.

vendredi 24 novembre 2017

Éphéméride... 24 novembre - Nomination dans la Milice de la Province - Régiment de Gaspé



24 novembre 1848:

Le Gouverneur-Général du Canada fait les nominations suivantes dans la Milice de la Province. Le Régiment de Gaspé couvre le territoire des Îles de la Madeleine. On reconnaît les patronymes de madelinots qui reconnaîtront sans doute un ou quelques-uns de leurs ancêtres.

Références:

La Gazette du Canada,no 374, 24 novembre 1848




vendredi 28 juillet 2017

Éphéméride... 28 juillet - Premier baptême de la première paroisse des Îles

28 juillet 1793 :

Érection de la première paroisse catholique des Îles, Notre-Dame des Monts à Havre-Aubert. Le premier acte de baptême qui y est consigné par le prêtre Jean-Baptiste Allain est celui de Françoise Anne Bourque, fille de Joseph et Madeleine Haché, de Saint-Pierre et Miquelon, née le 29 juin de la même année. Une maison faisait lieu d'église à cette époque.

Copie de l'acte du premier acte de baptême du registre de Havre-Aubert du 28 juillet 1793 au 2 octobre 1815, photographie de l'Institut Drouin en 1950.

vendredi 23 septembre 2016

Éphéméride... 23 septembre: premier hippodrome en 1961


Premier hippodrome aux Îles, à L'Étang-du-Nord. 900 personnes assistent à l'événement.

Les archives de la collection Élyse Bourque AC1-S52, permettent de se remémorer la frénésie reliée à ce lieu nommé La piste à Avila, presque 60 années plus tard!



Film numérisé par Élyse Bourque, provenant de sa collection personnelle. 

vendredi 19 août 2016

Ephéméride...19 août - Journée d'étude des Fermières des Îles à Havre-aux-Maisons

19 août 1954:

Une journée d'étude rassemblant les sept Cercles des Fermières des Îles et plusieurs invités, conférenciers et dignitaires des Îles et d'ailleurs,  a lieu à Havre-aux-Maisons dans la salle St-Joseph. Selon les procès-verbaux du Cercle des fermières de Lavernière, au moins 300 fermières y participent alors.



Source: Archives du Centre d'archives régional des Îles. La Terre et le Foyer, juillet août 1955.  Sur la photo: Père Esdras Nadeau, Mme Azade Bourque, présidente, les Pères Alfred Gallant,  François Boudreau et André Arsenault

vendredi 25 mars 2016

Éphéméride... 25 mars - Coop L'Unité de Lavernière


25 mars 1943 :

Fondation de la Coop l'Unité de Lavernière. L'article mentionne quelques-uns des premiers membres ayant signé leur part sociale et donne la composition du conseil d'administration en 1969.



Source: Centre d'archives régional des Îles
Le Madelinot, vol 4, no 5, 30 mars 1969, p. 8_Liste de fondateurrs

dimanche 20 mars 2016

Éphéméride... 20 mars - Scouts aux Îles en 1966

Source: Centre d'archives régional des Îles
Madelinot vol 1 no 15 7 avril 1966 p 1

20 mars 1966 :


Première promesse scout aux Îles.

lundi 29 juin 2015

Éphéméride... 29 juin - Fondation du Club social Lions Internatinal des Îles en 1985

Roméo Cyr, 1er président du Club Lions International des Îles
29 juin 1985:   

À la cafétéria de la Coopérative de Gros Cap, 39 Madelinots étaient reçus à titre de membres fondateurs du nouveau club LIONS INTERNATIONAL. Le club des Iles de la Madeleine était parrainé par celui de Saint Anaclet, (village près de Rimouski) et la soirée était présidée par M. Victor Lepage, président du club de Saint Anaclet de Lessard. Plusieurs invités spéciaux, dont des maires des Iles, rehaussaient de leur présence cet événement.

Les premiers membres du club Lions International des Îles sont respectivement:  Roméo Cyr, à la présidence, Elie Chevrier, 1er vice-président, Octave Bourque, 2e  vice-président, Yvon Aucoin, 3e vice-président, Gérard Leblanc, secrétaire, Léonard Lapierre, secrétaire, Arthur Arseneau, animateur, Jean Paul Lapierre, chef du protocole, Richard Cormier, Marcel Gaudet, Michel Leblanc et Ghislain Miousse, directeurs.

mercredi 16 octobre 2013

Ephéméride... 16 octobre - Du maquereau contre de la farine, en 1901.

Barils de maquereaux à Dune-du-Sud. Source photo: Jean-Guy Poirier
16 octobre 1901: 

Quatre pêcheurs des Îles, Henry Bourque, Théophile Bourque, Charles Miousse et Arthur Bourgeois tentent d'obtenir de la farine en échange de barils de maquereaux qu'ils ont expédié à un marchand de Souris. Auguste LeBourdais sert d'intermédiaire pour les communications. Ces derniers n'ont pu embarquer sur le navire du marchand, de passage aux Îles, pour réclamer leur farine et denrées, puisqu'ils n'avaient pas de reçu en main pour montrer au capitaine, hors de la présence du propriétaire.

Référence: Registre "Letterbook" LeBourdais, Centre d'archives régional des Iles, p. 84