Aucun message portant le libellé justice. Afficher tous les messages
Aucun message portant le libellé justice. Afficher tous les messages

mercredi 23 mars 2022

Éphéméride... 23 mars - Une grande entreprise qui s'est étendue jusqu'aux Îles, en 1857...

23 mars 1857:  Alexis Painchaud, forme la société Painchaud et Fils avec ses fils Joseph-Alexis, capitaine, et Jean-Baptiste-Félix, notaire et marchand.

Difficile de mieux résumer le commerce florissant de cette famille aux Îles-de-la-Madeleine, voici les extraits suivants, du Dictionnaire biographique du Canada:

PAINCHAUD, ALEXIS, capitaine au long cours, propriétaire de navires, marchand et juge de paix, né le 22 novembre 1792 à Québec, fils du capitaine François Painchaud et d’Angélique Drouin ; le 19 octobre 1815, il épousa à Carleton, Bas-Canada, Marguerite Arseneaux (Arsenault), et ils eurent dix enfants ; décédé le 10 février 1858 à Montréal.

Painchaud transporte des cargaisons de poisson entre Halifax, Terre-Neuve et Québec où il élit domicile peu après son mariage. Vers 1820, il installe sa famille à Montréal. (…) Son brick de 122 tonneaux, construit à Caraquet, au Nouveau-Brunswick, en 1825, et baptisé Félix Souligny, le conduit plusieurs fois à la Barbade et à Trinidad. Il en rapporte du rhum et du sucre pour des marchands de Québec.

Painchaud met ensuite sur pied, avec ses schooners Hubert Paré (71 tonneaux) et Marie-Flora (61 tonneaux), un commerce de poisson et d’huile avec les Îles de la Madeleine. À partir de 1838, il loue plusieurs terrains aux îles d’Isaac Coffin* et de son successeur, et agit occasionnellement à titre de juge de paix et de conciliateur. Ses magasins et ses établissements de pêche, gérés par son fils Jean-Baptiste-Félix, dans l’île du Havre Aubert et à L’Étang-du-Nord, emploient une cinquantaine de personnes. Le 23 mars 1857, il forme la société Painchaud et Fils avec Joseph-Alexis, capitaine, et Jean-Baptiste-Félix, notaire et marchand.

À sa mort, le 10 février 1858 à Montréal, il laisse (entre autres) plusieurs terrains et grèves aux îles de la Madeleine, une maison, une grange, un grand magasin, des hangars et trois autres bâtisses aux îles, ainsi qu’un schooner et une goélette de pêche. Les fils Painchaud continuent ensemble l’entreprise jusqu’au naufrage de Joseph-Alexis, à bord de la Marie-Flora, à l’automne de 1860. Par la suite, Jean-Baptiste-Félix rachète la part de son frère disparu. Notaire et inspecteur d’écoles aux îles de la Madeleine, il possédera des caboteurs qui relieront ces îles à Halifax et à Québec.


Références:

Dictionnaire biographique du Canada
Archives de la Ville de Montréal

lundi 7 mai 2018

Éphéméride... 07 mai - Décès du député libéral Louis Albin Thériault en 1953

07 mai 1953 :  

Décès de Louis Albin Thériault, député libéral à l'Assemblée législative, instituteur, juge de paix, maire de Havre-aux-Maisons et préfet de comté.

Natif de Havre-aux-Maisons, le 18 février 1871, Louis-Albin Thériault est le fils de Pierre (à Fabien) et Louise BibianeThériault (à Louis-Léon). Il est le frère de Marie, Florimond, Françoise, Françoise-Caroline, et Justine. Le 25 novembre 1895, il épouse Geneviève Thériault, fille du capitaine F. É Thériault. Ils auront sept enfants : Bibiane, Florimond, Françoise, Arcadius, Louis-Aurèle, Régina et Lomer.

Louis-Albin Thériault a fait ses études classiques au collège de Sainte-Anne de La Pocatière avant de revenir aux Îles en tant qu’instituteur. Il enseignera de 1892 à 1901. En 1900, Louis-Albin se présente en tant que candidat libéral aux élections provinciales, mais il sera battu par son adversaire, également libéral, Patrick Peter Delaney. Il ne sera défait que par un mince 48 voix de majorité. Toutefois, il se représentera à l’élection partielle de novembre 1906 ou il sera élu. Il sera aussi réélu en 1908. Il occupera également la fonction de juge de paix pendant 20 ans. Louis-Albin Thériault n’en restera pas là ; de 1912 à 1937, il est nommé inspecteur des écoles pour les Îles-de-la-Madeleine. En plus d’être inspecteur, il sera maire de Havre-aux-Maisons de 1923 à 1937, ainsi que préfet de comté. On compte parmi les grandes réalisations de cette période: le premier pont reliant l'île centrale à l'île de Havre-aux-Maisons, infrastructure bâtie sous la gouverne des députés fédéral Édouard Caron et provincial  Rodolphe Lemieux.

Aussi, Louis-Albin Thériault fut président de la Corporation de l’hôpital de Cap-aux-Meules, de la Société de la Croix-Rouge des Îles et de la Société d’Agriculture. Il est décédé à Havre-aux-Maisons le 7 mai 1953.             



Références:
Naud, Chantal. Îles de la Madeleine 1793-1993. Deux siècles d’Histoire, Les Éditions Vignaud, 1993., p. 99
Fonds et collections du CARDI- AM1

dimanche 16 avril 2017

Éphéméride... 16 avril - Une première cour de justice en 1840

Source: Bibliothèque et Archives nationales du Québec
E6,S7,SS1, P11856 Palais de justice à Havre-Aubert  - photo Raymond Marchand 1943


16 avril 1840 :


Établissement d'une cour de justice aux Îles.

vendredi 2 janvier 2015

Éphéméride... 6 janvier - La famille Brasset aux Îles-de-la-Madeleine

6 janvier 1912:

Alfred Edmond Brasset, protonotaire et régistrateur à la cour des Îles-de-la-Madeleine, décède le 6 janvier 1912.

Biographie:

 
Fils de Louise-Jaqueline-Esther Bourniol et d’Antoine Brasset de Mende. Edmond Brasset est né le 6 décembre 1839 à Lozère, en France,  selon le dictionnaire généalogique des familles des Îles-de-la-Madeleine de Dennis M. Boudreau (sa carte funéraire indiquerait pourtant 1842).

En 1870, il épouse Estelle Lapierre, fille de Marguerite Chiasson et de Joseph Lapierre de Havre-Aubert. De 1871 à 1886, ils auront 8 enfants dont deux décéderont en bas âge : Édouard-Joseph, né en 1871 ; Louise-Marie-Esther, née en 1873 ; Marguerite, née en 1875 ; Louise-Adélina, née en 1876 ; Joseph-Antoine, né en 1879 ; Marie-Exilda, née en 1881; Maurice*, né en 1884 et décédé le 5 avril 1971 ; Eugénie, née en1886.

Edmond Brasset était greffier à la Cour de circuit de Havre-Aubert et a également travaillé comme instituteur. Engagé le 29 décembre 1868 pour remplacer l’instituteur de l’école no 3 de Bassin, M. Morin, il sera réengagé en 1869, 1872, 1876 et 1878 pour un salaire annuel de 200$.

Le 15 février 1875, lorsque sera créée la municipalité de Havre-Aubert/ Bassin, il deviendra premier secrétaire-trésorier de cette localité. Fait intéressant : Edmond Brasset est celui qui a construit la maison aujourd’hui appelée « L’Auberge chez Denis à François » et le terrain qu’occupe présentement le Palais de justice de Havre-Aubert faisait autrefois partie de sa propriété.

 * Maurice Brasset fut député fédéral de Gaspé-les-Îles, juge de la cour provinciale à Gaspé, et élu à la Chambre des Communes.

Références :
Listes biographies du Centre d’archives régional des Îles
Boudreau, Dennis M. Dictionnaire généalogique des familles des Îles-de-la-Madeleine
Naud, Chantal, Îles-de-la-Madeleine, Deux siècles d’histoire 1793-1993, p.66
Fonds Pauline Carbonneau. Notes d’archives sur l’Histoire de l’éducation sur l’Ile-du-Havre-Aubert.