Aucun message portant le libellé Novembre éphémérides. Afficher tous les messages
Aucun message portant le libellé Novembre éphémérides. Afficher tous les messages

lundi 27 novembre 2017

Éphéméride... 27 novembre - Naissance de John David Buck

Source: Ancestry.ca
27 novembre 1856: 

Naissance de John David Buck à Port Hasting, au Cap Breton, le 27 Novembre 1856.

Le parc des Buck situé à Cap-aux-Meules, tire son origine de sa famille, très impliquée dans la communauté en plusieurs domaines.

Le 14 avril 1881, John David Buck épouse Edith Maude Turnbull (dit Ada à Peter), née le 5 août 1863, à Cap-aux-Meules. Celle-ci est décédée en 1962, assez longtemps après son époux, décédé  le 21 mai 1923 à Cap-aux-Meules. C'est sur une partie de son terrain que sera exploitée la mine de Manganèse.

jeudi 23 novembre 2017

Éphéméride... 23 novembre - Naufrage du vapeur St-Olaf en 1900

23 novembre 1900:

Le vapeur en acier de 74 tonneaux, le St Olaf, enregistré à Québec, Qc. en 1882 sombre le 23 novembre 1900, lors d'une violente tempête à l'entrée du port de Sept-Îles. On dénote 26 pertes de vie. Le Saint Olaf faisait la navette entre les Îles de la Madeleine, Souris, Charlottetown et Pictou au cours des années 1891-1895, ainsi qu'en 1899. ll était la propriété de R.J. Leslie, marchand de Havre-Aubert. Ce dernier a perdu plusieurs bateaux lors de naufrages mais le navire SS Albert faisant la liaison Les Îles-Souris-Charlottetown entre 1875-1880 ne lui aurait pas appartenu contrairement aux sources qui en font mention, si on se fie à un article de journal de l'époque. Ce bateau fit naufrage un 20 novembre 1879, sept ans après sa construction.

Dans son dernier livre, Chantal Naud nous offre également un extrait de cet événement recensé dans le journal L'Évangéline:

Le Saint-Olaf

Les Madelinots qui, au mois d’août 1894, vont vers Chéticamp, voyagent à bord du Saint-Olaf lit-on dans le reportage de L’Évangéline.


Au XIXe siècle, le Saint-Olaf, navire de 150 pieds par 22, faisait la navette entre la Côte-Nord, les îles de la Madeleine, les côtes gaspésiennes et également entre Québec et les côtes du Labrador. Dans la nuit du 21 au 22 novembre 1900, au retour de la Côte-Nord, le navire, pris dans une furieuse tempête de vent d'est et de neige, dévie de sa course et donne sur les récifs à l'est de l'île Grande-Boule, près de Sept-Îles. C'est une catastrophe : 21 morts, aucun survivant. Quelques jours plus tard, on découvrait l'épave dont la cabine de commande s'était détachée et qui fut retrouvée dans l'anse appelée depuis l’anse Saint-Olaf. (Voir le texte dans Le Journal acadien L’Évangéline aux Îles de la Madeleine de Chantal Naud, aux Éditions Vignaud. 2014 ; chap. 5, partie B, p. 155.
 










Références:

Liste condensée des naufrages du Centre d'archives régional des Îles, 2011
Landry, Frédéric. Dernière Course, La Boussole, 1989.


mardi 21 novembre 2017

Éphéméride... 21 novembre - Naufrage à l'Île d'Entrée


Église de l'Ile d'Entrée. Collection Francine Leblanc
21 novembre 1987 :


Un naufrage cause la mort de cinq jeunes personnes de L’Île-d’Entrée. Le bateau de pêche Tammy Anne coule près de l’Île à son retour de Cap-aux-Meules. Cette tragédie a lourdement éprouvé la communauté anglophone des Îles. 

Une touchante chanson en l’honneur des familles et amis éprouvés, écrite et chantée par Lindsay Patton, est accessible sur la page du blogue Magdalen-Islands.com 

Plusieurs autres pages de chanteurs rendent hommage à cet événement.

Stompin' Tom Connors
Paroles

dimanche 19 novembre 2017

Éphéméride... 19 novembre - Nouveau batiment de la Banque nationale


19 novembre 1969 :

Inauguration et bénédiction d'un nouvel édifice de la Banque canadienne nationale en compagnie du père Esdras Nadeau et du maire Isaac Boudreau. Sur la photo du bas, les neuf premiers(ères) employé(e)s de la banque.

La toute première banque s'est installée aux Îles sous le nom de banque d'Hochelaga en 1917.

Références: Collection du Centre d'archives régional des Îles. Journal Le Madelinot, vol 4, no 22, 30 novembre 1969, p.4.

samedi 18 novembre 2017

Éphéméride... 18 novembre - Première chapelle à l'Étang-du-Nord


Source: Extrait des registres de la Paroisse de Notre-Dame-de-la-Visitation
18 novembre 1830 :


Bénédiction de la première chapelle, à l'Étang-du-Nord, sous le nom de Saint-François Xavier, par l'abbé F.X. Brunet, missionnaire aux Îles-de-la-Madeleine de 1830 à 1833. Située à la Côte, juste derrière l'ancien magasin "Chez Fred", près de l'emplacement de ce qui était vers 1885, la maison d'un dénommé Bourque,  le site de cette chapelle est maintenant identifié d'une croix.  On notait la présence de témoins dont, Jacques Poirier, Pierre Léon Poirier, Joseph Shevary (Chevarie), Alexis Déveau, Jean-Baptiste Montigny, et plusieurs autres qui n'ont su signer. 

Cette chapelle faisait 18 pieds de long et dura 10 ans, pour être remplacée ensuite par une de 36 pieds par 26 pieds. Un Canadien nommé Talbot était son constructeur. En 1877, on construisit ce qui deviendra l'église à son emplacement actuel, dans une dimension de 90 pied par 46 pieds.


Références:

Registre de la Paroisse Notre-Dame-de-la-Visitation
Répertoire général du clergé canadien,1868
The Burke Chronicles, Edited by Ernest MacDonald, 2007, second printing  2014, Charlottetown, p. 231

lundi 6 novembre 2017

Éphéméride... 6 novembre - Décès d'un héros de guerre

Le 6 novembre 1972:  

Décès, à l'âge de 54 ans, d'un des héros de la guerre 1939-1945. Alcide Longuépée, résident de Pointe-aux-Loups.

Source: Centre d'archives régional des Îles, Journal Le Madelinot, novembre 1972
Le Sergent-Major Edgar Audet et Alcide Longuepée, du Régiment de la Chaudière, assis sur les marches d'un bâtiment de ferme à Bretteville, France, le 24 juin 1944. Source: Collections Canada Mikan no: 3520746

vendredi 3 novembre 2017

Éphéméride ... 3 novembre - Élections fédérales en 1904

Rodolphe Lemieux
 Source photo: Bibliothèque et archives du Canada PA-028135
 sous le numéro MIKAN 3218302

03 novembre 1904 :


Élection, au fédéral, de Rodolphe Lemieux. Il est élu par acclamation. Lemieux est député libéral de la circonscription de Gaspé à la Chambre des communes de 1896 à 1911 et de 1917 à 1930.

À partir de 1904, il occupe plusieurs fonctions au sein du gouvernement fédéral. Solliciteur général du Canada de 1904 à 1906, il est nommé au Conseil privé en 1906, puis est ministre du Travail de 1906 à 1909, des Postes de 1906 à 1911 ainsi que de la Marine et des Pêcheries en 1911.

Topo web: http://www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca/rpcq/detail.do?methode=consulter&id=20246&type=pge#.WBKSJMlq-xY  Consulté le 27 octobre 2016

jeudi 2 novembre 2017

Ephéméride... 2 novembre - Service français de Radio-Canada



02 novembre 1964 :

Première diffusion du service français de la télévision de Radio-Canada sur le canal 12, via Moncton. La programmation était alors diffusée sur l'unique journal de l'époque, Le Madelinot.


Source: Centre d'archives régional des Îles, Le Madelinot vol 1, no 2, 31 juillet 1965 p.6

mercredi 1 novembre 2017

Éphéméride... 1 novembre - Les plus anciennes aquarelles connues des Îles

Île d'Entrée 1 nov. 179,1 F 47-11-1-0-12 Archives de la Province d'Ontario
1 novembre 1791:

Elizabeth Simcoe réalise au moins cinq aquarelles de l'Île d'Entrée, du Corps mort et des côtes de Havre-Aubert.


Elizabeth Simcoe est née sous le nom Elizabeth Posthuma Gwillim en 1762. Son père décède sept mois après sa naissance et sa mère, durant sa petite enfance. Elle est donc élevée par sa tante Margaret, soeur de sa mère avec son époux l’Amiral Samuel Graves. Elle rencontre son époux John Graves Simcoe par l’intermédiaire de son beau-père. John Graves Simcoe, (1752-1806) était un soldat et administrateur devenu lieutenant gouverneur du haut Canada et un des principaux organisateurs du premier gouvernement civil de ce qu’est devenu maintenant l’Ontario. La rencontre se fait en 1781 alors qu’il séjourne chez son parrain, sur son retour d’une mission en Amérique.


Laissant leur maison du Devonshire avec leurs enfants les plus âgés (elle en aura huit), Elizabeth Simcoe accompagne son mari dans le Haut-Canada et au cours des déplacements que nécessitent ses fonctions. Elle occupe des fonctions non officielles de secrétaire et de cartographe pour son mari. Elle réalise ainsi des centaines de dessins et d’aquarelle de paysages et d’îles sur le trajet entre les chutes Niagara et le Golfe St-Laurent. La famille retourne vivre en Angleterre à Wolford Lodge  en 1796. Elizabeth y demeure dans une vie artistique et sociale active, jusqu’à sa mort, en 1850.
Cette aquarelle est décrite comme Havre-Aubert et Corps mort, mais il est écrit:
Flint Island and Cap-Nord. Archives de la province de l'Ontario.


Douée pour les arts et la vie sociale, avide de détails et compilant chaque découverte de ses expériences de voyage, les archives d’Elizabeth faisant partie du fonds de la famille Simcoe, détenu par le gouvernement de l’Ontario, demeurent une source importante d’informations sur le territoire maritime de l’Est du Canada, de l’Ontario jusqu’à Terre-Neuve. Le Centre d’archives régional des Îles a dénombré au moins cinq aquarelles faisant directement référence aux Îles-de-la-Madeleine.

Traduction libre d’Hélène Chevarie, de la page bibliographique d’Elizabeth Simcoe




jeudi 16 mars 2017

Donation d'annuaires téléphoniques au Centre d'archives

Une collection d'annuaires téléphoniques en parfait état de 1963 à la fin des années 90, fut gracieusement offerte au Centre d'archives par la donatrice Louise Langford, le 6 novembre 2014. Ce don permettait de compléter une grande période d'archives particulièrement révélatrices sur la population, le développement des communications ou l'économie des Îles-de-la-Madeleine durant 40 ans. Les premiers numéros présentent en couverture, une illustration de bâtiments nouvellement construits à cet époque comme l'église de Havre-Aubert, la Polyvalente des Îles, etc. 

Un don récent de Monsieur Gérard Renaud, qui a travaillé plus de trente ans pour la compagnie de téléphone, a permis de compléter plusieurs années avec les numéros manquants de 1984, 1993 et 1994, en plus de nous procurer sûrement le premier exemplaire de cet annuaire dans une édition brochée datant de 1957!  S'il existe quelque part des numéros de 1957 à 1961, vous êtes invités à nous les soumettre pour constituer la totalité de cette collection assez utile pour des recherches en généalogie.


samedi 19 novembre 2016

Éphéméride... 19 novembre - Constitution de la municipalité de Grosse-Île en 1892

Source«: Photographie
Grosse-Île, QC, vers 1895
F. M. Chapman
MP-0000.25.325
© Musée McCord

19 novembre 1892  :

Constitution de la municipalité de Grosse-Île par la regroupement des territoires de l'île Wolfe, de la Grosse île, de l'île Brion et de l'île du Rocher-aux-Oiseaux, détachés de la municipalité de Havre-aux-Maisons. 

La résolution fut adoptée le 6 juillet 1892, dans les procès-verbaux de Havre-aux-Maisons.








   
Source: Gazette officielle de Québec 17 décembre 1892


samedi 16 avril 2016

Éphéméride... 16 avril - Incendie de la première église de Bassin en 1936



Église de Bassin en 1933. Source: Archives du Musée de la Mer.
La première église de Bassin 1873-1936 :

Le 13 novembre 1873 a lieu la bénédiction de la première église de Bassin par le curé Charles Nazaire Boudreau. 

Dans la nuit du 16 au 17 avril, la foudre provoque un incendie qui détruira cette église.

Le 15 août 1939, marque le début de sa reconstruction par la bénédiction de sa pierre angulaire, sous l'autorité de l'abbé Pierre Gallant. La bénédiction officielle a lieu le 3 décembre 1939. Cette église existe toujours après une restauration récente très réussie.

Fonds AP11 - Détail d'une photo 8x10 de Jean-Baptiste Carbonneau
Il est intéressant de noter que le grand-père de notre donatrice Pauline Carbonneau, est venu aux Îles avec son frère Léger, de Berthier-du-Mer, pour la construction de la première église de Bassin, construite en 1873. Nous retrouvons sa photo en page 138 du livre de Madame Carbonneau et dans les fonds qu'elle a cédé au Centre d'archives. Son frère Léger émigrera quant à lui aux États-Unis avec sa famille.

Un autre petit détail de la grande histoire des Îles!



L'église de Bassin en 1939
Source: Collection privée © Élyse Turbide

dimanche 29 novembre 2015

Éphéméride... 29 novembre - Le naufrage d'Auguste Le Bourdais raconté 20 ans plus tard.

29 novembre 1891:

Les 9 jours de souffrance d'Auguste Le Bourdais, lors de son naufrage de décembre 1871, sont relatés dans le journal New-York Times, vingt ans plus tard. Nommé erronément Laborde, le superintendant du service télégraphique du Golfe St-Laurent jouit alors d'une attention particulière, de par les circonstances de ce naufrage qui l'ont pratiquement conduit vers son apprentissage du métier de télégraphiste. Il s'agit vraisemblablement d'une des plus anciennes versions écrites de ce naufrage qui a été relaté dans plusieurs livres et par plusieurs auteurs après de nombreuses années. Cette version d'un journal américain comporterait toutefois de nombreuses erreurs factuelles si on se fie à une lettre écrite de la main du naufragé au printemps 1872 et retranscrite dans le livre de son petit-fils Guy Le Bourdais.


mardi 17 novembre 2015

Éphéméride... 17 novembre - Naufrage et alcool en 1887

La goélette Alice Mae de 39 tonneaux enregistrée à Cap-aux-Meules  en 1853 échoue le 17 novembre 1887 à Havre-Aubert. Une récompense de 20.00$ est offerte pour retrouver l'auteur du vol d'un baril d'alcool qui appartenait au navire.

Références:
Liste condensée des naufrages du Centre d'archives régional des Îles, 2011
Landry, Frédéric. Dernière Course, La Boussole, 1989.

dimanche 15 novembre 2015

Éphéméride 15 novembre - Inhumation du capitaine James à Grosse-Île en 1864


15 novembre 1864 : 

Inhumation à Grosse-Île du capitaine James, dont la barque Varuna de 403 tonneaux, enregistrée à New Castle (Nouveau-Brunswick), a fait naufrage à la Pointe de l'Est, vis-à-vis de la Baie Clarke, lors d’une tempête le 26 octobre précédent. Le capitaine partait de Coruna, en Espagne, et se dirigeait vers Dalhousie, N.B. au moment du drame.

Références:
Liste condensée des naufrages du Centre d'archives régional des Îles, 2011
Landry, Frédéric, Dernière Course, La Boussole, 1989, p.147

lundi 9 novembre 2015

Éphéméride... 9 novembre - Construction de la route secteur du Cap-Chat 1908



Butte du Cap-Chat. Source: Robert Leblanc Groupe Vous-Souvenez-vous
9 novembre 1908:

Dans une résolution du Conseil municipal de l'Étang-du-Nord du 9 novembre 1908, on accorde la somme de 75$ pour couper et rondir la butte du Cap-Chat.

dimanche 8 novembre 2015

Éphéméride... 8 novembre - Première neige et tempêtes en 1971

Source: Centre d'archives régional des Îles. Le Madelinot vol 6 no 23, 15 décembre 1971, p.4
08 novembre 1971 : 

Première neige aux Îles et semaines de tempêtes qui causent plusieurs avaries au niveau du transport maritime, dont une maison préfabriquée qui tombe à l’eau.

samedi 7 novembre 2015

Forage à l'Île Brion 1967-1970

Forage à l'Île Brion :  

Texaco et Hydro Québec, qui ont formé la Société acadienne de recherche pétrolière limitée (SORIP) et entrepris dès 1967 des forages exploratoires sur l’Île Brion pour la recherche de pétrole, invitent 17 notables des Îles en hélicoptère (vers le 8 novembre 1970) pour visiter leurs installations. Celles-ci furent apportées sur le Sir John Crosbie au coût de 2 millions. Le forage parvenait à ce moment à 1500 pieds de profondeur. Le permis d’Hydro-Québec s’étale alors sur 3 300 000 acres de terrains.

Source: Centre d'archives régional des Îles, Le Madelinot Vol. 5, no 21, 15 novembre 1970, p. 1

vendredi 6 novembre 2015

Éphéméride... 6 novembre - École Stella Maris et Collège Saint-Pierre en 1955


06 novembre 1955 :  

Bénédiction de l'école Stella Maris de Fatima et du Collège Saint-Pierre de Lavernière. La vocation d'école secondaire du collège Saint-Pierre changera à l'arrivée de l'école régionale des Îles 10 ans plus tard.

"L’école Stella-Maris de Fatima est, à cette époque, consacrée à l’enseignement primaire mixte et secondaire pour les filles. Elle est prise en charge par l’Institut séculier des Oblates de Marie-Immaculée. 
Ci-joint quelques photos de filles fréquentant le secondaire à Fatima. Quelqu'un pourra peut-être nous aider à identifier celles qui paraissent sur fond vert? Ces jeunes filles étaient dans la majorité élèves de Mlle Germaine Normand, institutrice Oblate.  
Saint-Pierre dessert également du primaire et du secondaire mixte (mais les filles s’orientent plutôt, en majorité, vers le couvent de Havre-aux-Maisons ...) mais de toutes façons, plusieurs, filles et garçons, cessent encore l’école après la 7e année du primaire et mettent un terme à la fréquentation scolaire! À titre indicatif, les statistiques de 1956-1959 indiquent ce qui suit:  Aux îles, en 1956,  en 7e année  il y avait 187 élèves ; en 1959, en 11e année, il ne reste que 27 élèves!*
* Extrait du volume sur l’Histoire des écoles et de l’Éducation entrepris depuis longtemps par Madame Chantal Naud mais non publié, et qui nous permet gracieusement de l'utiliser.


Source: Centre d'archives régional des Îles, Album "Souvenirs 1966", page 41

La liste des étudiants ci-haut, constitue un des derniers groupes de finissants formés à l'école secondaire St-Pierre (ceux finissants en études commerciales et en lettres n'apparaissent pas) avant que la Polyvalente n'ouvre ses portes.  On y retrouve les anciens étudiants suivants:

Normand Arsenault
Réal Aucoin
Marcel Boudreau
Samuel Boudreau
Michel Bouffard
Alice Bourque
Lionel Bourque
Yvon Brodeur
Arthur Chiasson
Guy Chiasson
Marie-Anne Chiasson
Raoul Cyr
Lucie Déraspe
Paul-Arthur Déraspe
Jean-Charles Hubert
Avila Jomphe
Réal Landry
Ronald Lapierre
Yvon Miousse
Cora Molaison
Gérard Nadeau
Marc Renaud
Fernand Richard
Alain Turbide 
Didier Turbide