Aucun message portant le libellé août éphémérides. Afficher tous les messages
Aucun message portant le libellé août éphémérides. Afficher tous les messages

jeudi 20 août 2015

Ouragan en 1878 - Naufrage de la goélette Nancy

19 au 23 août 1878:

Du 19 au 23 août 1878, une violente tempête s'abat sur les Îles-de-la-Madeleine, causant plusieurs naufrages. Commençant du sud-est et virant au nord-ouest, l'ouragan a endommagé plusieurs embarcations du poste de pêche de L'Étang-du-Nord. La goélette Nancy, d'Arichat, a pu décharger sa cargaison de morue a temps à Amherst (Havre-Aubert) mais le navire est une perte totale.

Référence: New-York Times 27 août 1878.

samedi 15 août 2015

Éphéméride... 15 août - Plus de 3000 personnes assistent à la bénédiction de chalutiers en 1965

15 août 1965:

Une foule de plus de 3,000 personnes est rassemblée au quai de Havre-Aubert  lors de la bénédiction de la flotte de chalutiers par Mgr André Arsenault bénit la flotte. L'honorable Gérard-O. Lévesque annonce la reconstruction de l'usine Gorton Pew de Cap-aux-Meules à cette occasion à la salle paroissiale de Bassin.

La statue de Notre-Dame des Pêcheurs est reconduite annuellement dans une des églises des Îles à cette occasion. C'est au tour de l'église de Bassin de la recevoir en 1965.

jeudi 6 août 2015

Visite de la Ministre de la Culture et des Communications le 5 août 2015



5 août 2015:

En présence du député des Îles-de-la-Madeleine, Germain Chevarie, la Ministre de la Culture et des Communications, visite le Centre d'archives régional des Îles et prend le pouls du seul organisme agréé dédié au patrimoine archivistique et audiovisuel des Îles-de-la-Madeleine. 

Sur la photo, de gauche à droite: Sylvio Bénard, trésorier, M.Germain Chevarie, député des Îles, Hélène Chevarie, archiviste, Mme Hélène David, Ministre de la Culture et des Communications, Nicole Bénard, présidente du Centre d'archives, Sébastien Cyr, administrateur.


mercredi 5 août 2015

Capture de homards aux Îles de la Madeleine en 1955

Source: Collections du Centre d'archives régional des Îles. À Pleine Voiles, 1955
Août 1955:

Il s’est capturé durant la saison 1955, aux Îles-de-la-Madeleine, 2,607,380 lbs de homard.

Cette photo illustre les méthodes de conservation dans des viviers en bois, auprès des diverses installations autour des Îles. 

De 1933 à 1950, huit coopératives de pêcheurs se sont établies, ajoutant un certain rapport de force auprès des marchands. Celle de Gros-Cap, fondée le 12 novembre 1932 et la première en opération l'été suivant, fut celle maintenue qui servira les pêcheurs le plus longtemps. 

Références: À Pleines Voiles 1955 et 1957.

lundi 3 août 2015

Les 250 ans d'histoire des acadiens des Îles-de-la-Madeleine ou la date historique du 3 août 1765

3 août 1765:

Signature, par 17 Acadiens et 5 Canadiens, du serment d'allégeance au Roi d'Angleterre. Les signataires étaient engagés par Richard Gridley pour la chasse à la vache marine et au phoque.


Les 250 ans d'histoire des acadiens des Îles-de-la-Madeleine ou la date historique du 3 août 1765

La date de signature du serment d'allégeance des engagés de Richard Gridley correspond au 3 août 1765. C'est aussi en 1765 que Samuel Holland, arpenteur général du district nord de l'Amérique du nord, effectue un voyage d'exploration aux Îles et produit un rapport sur les activités qui s'y produisent. C'est sans nul doute ce qui permet de situer au moins à 250 ans l'arrivée des premiers résidents des Îles sur une base permanente.

Mais comme plusieurs marchands, dont par exemple, les frères Antoine et Joseph Pascaud étaient déjà engagés depuis plusieurs années aux Îles, il est fait mention dès 1734, et même avant, de la présence régulière de canadiens engagés pas ces derniers. Il semble tout à fait possible selon la tradition orale et quelques écrits du XiXe siècle, que les Îles étaient déjà occupées de façon permanente avec des chasseurs autonomes ou engagés des concessionnaires français. De plus, un nombre croissant d'acadiens ont devancé le Grand Dérangement et fuit l'Acadie et St-Pierre et Miquelon où ils s'étaient également réfugiés dès les premières hostilités. Il ne faut pas oublier que dès 1714*, les îles sont visitées par des missionnaires venus aider les pêcheurs qui s'y trouvent

En 1757, l'officier retraité de l'armée britannique Gridley, ancien compagnon d'arme du Général Wolfe aux plaines d'Abraham, conçu le projet d'établir la formation d'un lieu de chasse et pêche destiné à l'exportation, particulièrement des produits de la chasse aux morses qui déclinait mais était extrêmement lucrative. En 1761, il amène avec lui aux Îles-de-la-Madeleine, des "acadiens réfugiés" qui avaient échappé aux déportations et dont il savait posséder une certaine expertise dans cette chasse. Certains d'entre eux, dont deux frères Arseneau, auraient même été prisonniers et libérés par le fait même grâce aux activités de Gridley. Celui-ci se sert d'eux pour exploiter les ressources qui s'offrent à lui en pleine guerre. C'est à Havre-Aubert que l'établissement principal de Gridley s'installe avec les colons mais les activités printanières de chasse se font surtout dans des postes situés à la Pointe de l'est, à la Grande-échouerie (Sea Cow Path), et à l'automne, à la petite échouerie de l'ouest (Gros-Cap) et celle de Pointe-Basse. On peut voir une carte situant le poste principal de Gridley à Havre-Aubert, dans le livre de Pauline Carbonneau (Découverte et peuplement des Îles-de-la-madeleine) et le lieux des autres postes sur la carte de Samuel Holland (1965)

L'auteure Pauline Carbonneau présente quatre pages de son livre spécifiquement sur les engagés de Gridley. Puisant entre autre sa source des écrits de son père et des textes généalogiques de Rose-Délima Gaudet, elle y présente les premiers habitants comme dix Arseneau, un Doucet (Ducette) et un Desroches (De Ruche), deux Poirier de Malpèque, quatre Boudreau (Budero) de l'Ile St-Jean et du Cap-Breton, trois Haché (Gallant) et un Chiasson de St-Pierre du Nord. Conservés par la tradition orale, un Snault (Arseneau) d'origine marseillaise, un Noël de l'Île Jersey et un Therriau sont ajoutés à la liste des écrits traditionnels par Rose-Délima Gaudet. On apprend que ces trois hommes se fixèrent à l'Échouerie de Pointe-Basse où Gridley avait des employés. celles-ci furent abandonnées à trois anglais d'Argyle (Baie Ste-Marie) qui se voudraient donc les premiers anglophones à se fixer aux Îles: James Clarke, Georges Goodwin et John Rankin.


Comme Gridley doit constamment convaincre les autorités britanniques que les acadiens et Micmacs embauchés aux Îles ne bénéficient pas d'un traitement de faveur, c'est le serment d'allégeance signé le 3 août 1765 par ses 22 engagés ( 17 acadiens et 5 canadiens), qui servira à imposer une date d'installation définitive aux Îles-de-la-Madeleine.



En 1777, un journal des activités de chasse et pêche du contremaître de Gridley, conservé au Musée du Nouveau-Brunswick, rapporte les événements journaliers de ces saisons de chasse. On y fait mention des Français Charles Boudrot, Antoine Arseno, Joseph Boudrot, Joseph Chiasson et Pierre Le pierre. En voici une partie traduite par Jeannot Poirier:



Mardi premier juillet 1777
Bonne brise du SW et beau temps
Personnel employé comme d`habitude.
Chassé les vaches marines avec le Redland.


Mercredi 2
Brise légère du SSW et temps clair.
Le Redland est descendu.
Personnel employé à couper les broussailles.


Jeudi 3
Brise fraîche du SW et temps clair
Personnel employé comme d’habitude.


Vendredi 4
Coup de vent du SW et temps clair
Personnel employés à couper les broussailles pour le jardin.


Samedi 5
Coup de vent frais du SW et le temps par rapport à la nuit dernière a été semé d’averses. Personnel employé à enlever les broussailles pour le jardin.


Dimanche 6
Vent faible du NW et temps clair vers le soir. Gros nuages avec quelques averses




* Félix Pain, premier missionnaire

Références: 

Capsules historiques apparaissant sur le blogue du Centre d'archives régional des Îles depuis 2013: textes compilés par Hélène Chevarie, archiviste et Simon Boudreau, historien et archiviste au Musée de la Mer.

Fortin, Jean-Charles et Paul Larocque. Histoire des Îles-de-la-Madeleine, IQRC, 2003, p.75-79

The Burke chronicles edited by Ernest MacDonald, 2007, p.225

Arsenault, Bona. Histoire des Acadiens, 1966, p. 104

Eccles, J. W. «Guerre de Sept Ans». In L’encyclopédie canadienne. Toronto : Historica-Dominion.

Poirier, Michel. Les Acadiens aux îles Saint-Pierre et Miquelon. Moncton : les Éditions d’Acadie, 1984, p.7, 46 et cartes p. 23-25

Carbonneau Pauline. Découverte et peuplement des Îles de la Madeleine, Humanitas, 2009, p.65-72.

Falaise, Noël. Les Îles-de-la-Madeleine sous le régime français, Revue d'histoire de l'Amérique française, vol. 4 no 1, 1950, pp.17-18

GAUDET SR, Rose-Delima. La place de l’Église catholique aux Îles-de-la-Madeleine. Sessions d'étude-Société canadienne d'histoire de l'Église catholique, 1979, vol. 46.

GAUDET, Placide. Le Grand Dérangement : Sur qui retombe la responsabilité de l'Expulsion des Acadiens, Ottawa, Ottawa Printing, 1922, 84 p. (disponible en PDF)


Traduction libre du document "The marriages of Les Iles-de-la-Madeleine 1794-1900 du Père Dennis M. Boudreau, 1980.





samedi 1 août 2015

Éphéméride ... 1er août - Installation du premier câble sous-marin avec le continent

1er août 1880:

Installation du câble sous-marin entre la Grande Échouerie, Old Harry, et l'île du Cap-Breton. Le câble permet les communications avec le continent. 

Le 17 août 1880, Auguste LeBourdais est nommé surintendant des Services de télégraphie du Gouvernement canadien aux Îles-de-la-Madeleine. Avec son diplôme de télégraphiste et un poste temporaire au Département de la Marine du Canada,  son travail consistait depuis un an à établir un service de communication télégraphique entre Québec et Saint-Maquereaux, dans la Baie-des-Chaleurs, en Gaspésie.

Lui qui avait fait naufrage 9 ans plus tôt aux Îles devait en devenir le premier télégraphe et maître des communications.

Seulement deux stations sont en service en 1880. Auguste aura pour mandat l'installation du câble terrestre à travers l'archipel, la création de stations desservant tout l'archipel et la gestion du réseau de télégraphie.

À son arrivée aux Îles le 22 octobre 1880, Auguste s'installe dans la partie nord de Grosse-Île, en pension chez Simeon Clarke. Le fil du télégraphe, en partance du continent, aboutit sur la plage à Grosse-Île. Un câble de 135 km relie le petit port de Old Harry à Grosse-Île, à Meat Cove sur l'Île du Cap-Breton en Nouvelle-Écosse. Le premier poste de télégraphie des Îles de la Madeleine est installé dans la maison de Simeon Clarke. Le travail d'Auguste permettra l'installation du câble de télégraphie sur toute la longueur de l'archipel.

Source: Textes du projet "Stop. Avons fait naufrage. Stop." Centre d'archives régional des Îles.

vendredi 22 août 2014

Le prix des hôtels en 1968 aux Îles-de-la-Madeleine

Source: L'Évangéline, 22 août 1969
22 août 1968:

Le Journal L'Évangéline affiche le prix des hôtels des Îles, alors que l'industrie du tourisme ne connaît pas encore l'apogée du tourisme. 

La liaison régulière de passagers entre Souris et Cap-aux-Meule, effectuée par le Manic ne commence réellement qu'en 1972, puisque le bateau fait son entrée au port que le 30 septembre 1971, s'ajoutant au transport maritime exploité par la Coopérative de transport CTMA. Jusque-là, l'arrivée de visiteurs est beaucoup plus compliquée et donc limitée.

samedi 16 août 2014

Conférence: Familles Boudrot Boudreau des Îles de la Madeleine

Le 16 août prochain, profitez d'une conférence offerte par Pualine Carbonneau sur les familles Boudreau des Iles-de-la-Madeleine, présentée à l'occasion de la rencontre des Familles Boudreau à Témiscouata-sur-le-Lac.
Même après toutes ces années, Madame Carbonneau continue d'être très active et impliquée en matière de généalogie et de parcours des acadiens des Îles-de-la-Madeleine vers le continent et vice-versa. L'histoire du peuplement des Îles est d'ailleurs le thème de son livre qui sera republié aux Éditions de la Morue Verte.
 
  • Lors du Congrès mondial Acadie 
  • par Pauline Carbonneau, auteure
  • Samedi le 16 août 2014 en après-midi 
  • Au Centre communautaire de Témiscouata-sur-le-Lac (Notre-Dame-du-Lac)

mercredi 13 août 2014

Éphéméride... 13 août - Inauguration de la jetée du Havre-aux-Basques en 1956

Source: BANQ  E6,S7,SS1, P67152 Construction à la Martinique photo de M. Gravel 1948
13 août 1956 :

À 18 heures, on assiste à l'ouverture de la jetée du Havre-aux-Basques, reliant l'Île du Havre-Aubert à l'Étang-du-Nord.



vendredi 31 août 2012

Dr Jean-François Solomon

Dr Jean-François Solomon
Source: Album Le cinquantenaire Centre
hospitalier de l'archipel 1938-1988
Jean-François Solomon, médecin.

Né à Havre-Aubert le 31 août 1873, Jean-François Solomon est le fils d’Eugène Solomon (Clément) et de Mélanie Boudrault. Son grand-père Clément est un naufragé originaire de l’Île Jersey, près de Saint-Malo, en France. Jean-François a un frère et deux sœurs : Cléophas ; Marie-Mathilde et Mathilde. 

Alors que Jean-François est âgé de deux ans, ses parents meurent en seulement 8 jours d’intervalle ; il est alors pris en charge par son oncle, l’abbé Stanislas Boudreau qui demeure à Egmont Bay, Île-du-Prince-Édouard. Après des études classiques faites à St-Dunstan et des études médicales faites à l’Université Laval en 1897, Jean-François Solomon vient s’établir à Lavernière où il entreprend une carrière bien remplie auprès de malades madelinots, parcourant les Îles en tous sens, par tous les temps et par des moyens de transport les plus divers.


Le 20 septembre 1898, il épouse Éva-Anne Patton, fille de Henri Patton et de Esther Chiasson, dont il aura deux enfants : Edwind et Alma. Devenu veuf, il épouse en seconde noce, en 1905, Zoé Renaud de Bassin, fille de Jean Renaud et d’Alphonsine Chevrier, ensemble ils auront onze enfants : Émilda, Yvonne, Mabel, Gertrude, Edwind, Jérôme, Parmelia, Corinne, Éric, Germaine et Lucille.

Lors de son arrivée aux Îles, le Docteur Solomon s'implique également dans la vie religieuse, en devenant l'organiste de l'Église St-Pierre et en prenant la direction de la chorale pendant près de 50 ans.  Il fut au service de l'Hôpital Notre-Dame de la Garde, tout juste construite, de 1939 à 1949.

Source: Collection Centre d'archives régional des Îles
Son collègue médecin durant 7 ans, le docteur Robert Naud disait de lui en entrevue, en 1984, "Il y a bien des fois que si je ne l'avais pas eu je me serais débrouillé mais j'aurais été bien plus inquiet et puis, le fait de savoir qu'il était proche, c'était une sorte de soutien pour le moral. On pouvait s'y fier quoi!... les accouchements difficiles, il avait tellement d'expérience qu'on aurait pu lui confier n'importe quoi. Il en avait fait ... depuis 40 ans..."

 Le docteur Jean-François Solomon est décédé le 24 septembre 1955. Il est alors âgé de 82 ans. De 1897 à 1914, il est le seul médecin traitant aux Îles-de-la-Madeleine! En 1982, une villa pour personnes âgées, située dans le village de l’Étang-du-Nord, portait le nom de« Villa J. F Solomon ».



Référence bibliographique:

Naud, Chantal Iles de la Madeleine 1793 - 1993, deux siècles d'histoire, 1993, p. 91

* Source photo et extrait d'entrevue: Album Le cinquantenaire Centre hospitalier de l'archipel 1938-1988, Hopital Notre-Dame de la Garde, 1988, p.24


mercredi 29 août 2012

Éphéméride... 29 août - Inauguration des travaux de la piscine régionale en 1982





Soure: Centre d'archives régional des Îles, Fonds Achille Hubert photo AP1-P1943a 











29 août 1982:

Inauguration des travaux de la piscine régionale des Îles par l'ancienne ministre de la Fonction publique et députée des Îles Denise Leblanc. 

De gauche à droite: Léopold Cormier, Alain Vigneault, Claude Côté, Lucien Landry, Denise Leblanc, Rosaire Arseneau et l'architecte Jean-Claude Gauthier.


Références: Radar du 7 septembre 1982, page 1.

mardi 28 août 2012

La fête des acadiens vue par Pauline Carbonneau

Source: Photo Hélène Chevarie
La fête des acadiens...

Le 15 août 2012, Pauline Carbonneau avait la chance de célébrer la Fête des Acadiens aux Îles de la Madeleine. "Pour la génération de nos parents, c’était surtout le Jour de l’Assomption et une célébration religieuse était de la plus haute importance".Voir la suite de son texte sur son blog.

samedi 25 août 2012

Éphéméride... 25 août - Visite du lieutenant gouverneur en 1986


25 août 1986:  Visite du lieutenant gouverneur du Québec, M. Gilles Lamontagne.

Éphéméride... 25 août - Décès d'un ancien homme d'affaires

Source: Site web domainefunéraire.com
25 août 2011: 

Arnold Cormier, homme d'affaires depuis le 1er mai 1940 aux Îles-de-la-Madeleine, né à Bassin et résident de Cap-aux-Meules, décède à l'âge de 94 ans. Il était l'époux de feu Marie-Louise Renaud et le père de Georges, Camille, Diane, et Euclide. Ses enfants perpétuent la branche des affaires dans l'industrie de la distribution de bière et la vente au détail aux Îles-de-la-Madeleine.

mardi 21 août 2012

Éphéméride... 21 août - Deux naufrages à la Dune-du-Nord


21 août 1893:

la barque de 455 tonneaux, Beatrice, immatriculée à Londres, Angleterre, frappe un ouragan et fait naufrage à Pointe-aux-Loups le 21 août 1893. 

Conduite par le capitaine McLough et propriété de S.B. Power de Coleridge House, elle partait de Québec pour se rendre à Buenos Aires en Argentine. La barque était évaluée à 25 000$ et fut une perte totale, tout comme la barque Otto & Antoine échouée en même temps sur la Dune-du-Nord.

 
Références:  Banque de données condensées sur les naufrages du Centre d'archives régional des Îles et livre Dernière course, par Frédéric Landry, Éditions La Boussole, 1989, 253 p.

jeudi 16 août 2012

Éphéméride... 16 août - Inauguration du Centre de Céramique-Poterie des Îles en 1979

Les ateliers du Manoir 1979-80 
Source: Collection Bernard Langford



16 août 1979 :   

Inauguration du Centre de Céramique-Poterie des Îles, à Havre-aux-Maisons par le ministre Denis Vaugeois et Denise Leblanc, députée des Îles.

mercredi 15 août 2012

Éphéméride... 15 août - Église de Bassin en 1939

Extrait du film de Maurice Proulx en 1956, Les Îles-de-la-Madeleine
15 août 1939 : 

Bénédiction de la pierre angulaire de l'église de Bassin.

mercredi 8 août 2012

Ephéméride... 8 août - Ordination du Père Esdras Nadeau en 1948


 
Source: Archives du Musée de la Mer

 08 août 1948 :  

Ordination du Père Esdras Nadeau dans le cadre du Congrès des vocations à Lavernière.

mardi 30 août 2011

Éphéméride... 30 août - Coopérative centrale d'électricité des Îles en 1954

Le 30 août 1954:  Première assemblée générale de la Coopérative centrale d'électricité des Îles.

Le film suivant de la collection AC1-S52 Élyse Bourque, nous montre à 0:25 minutes, des images de ce bâtiment, parmi les autres édifices construits à Cap-aux-Meules dans l'effervescence de la construction des années 1960.




Film numérisé par Élyse Bourque, provenant de sa collection personnelle.